Jumelage

Grâce au jumelage qui la lie à la ville d’Argentona en Espagne, aux contacts étroits qu’elle entretient avec l’Italie et l’Allemagne, Aubagne permet à ses collégiens de placer leur scolarité sous le signe de l’ouverture, de l’échange et des relations à l’international.

Un jumelage, c’est un peu comme un contrat de mariage qui relie deux villes situées dans des pays différents, de façon à faire vivre à l’unisson leurs complémentarités et leurs différences. Une union basée sur une affinité, une ressemblance, que les mariées s’engagent à faire vivre et entretenir dans l’échange. Il n’est donc pas étonnant que la Ville d’Aubagne ait trouvé en la belle espagnole qu’est Argentona sa ville jumelle, vibrant toutes deux au rythme de leur passion identitaire pour l’argile. En septembre 2015, elles officialisaient ainsi leur union par la signature d’une convention de jumelage, bien décidées à ce que leurs collégiens respectifs en profitent, par le biais d’échanges scolaires entre les deux villes.

« Nous avons souhaité créer des liens internationaux à proposer aux enfants et à leurs familles dans le cadre de leur scolarité. Cela représente un intérêt pédagogique majeur, rendant l’apprentissage des langues beaucoup plus vivant et attrayant. Lorsque vous êtes jeune, que vous échangez sur Skype ou sur Facebook avec un(e) ami(e) étrangèr(e) chez qui vous allez séjourner, ou accueillir chez vous durant une semaine, cela rend l’intérêt pour réaliser vos travaux scolaires beaucoup plus grand », commente André Levisse, l’élu en charge du jumelage.

En octobre dernier, une vingtaine de collégiens d’Argentona est ainsi venue s’immerger dans le quotidien de leurs homologues aubagnais du collège Lou Garlaban, qui leur rendront à leur tour visite au mois de mars prochain. Au cœur du programme, des visites culturelles, patrimoniales et pédagogiques dans la ville d’accueil et ses alentours, ainsi que la fréquentation du collège étranger. Des échanges que les deux entités jumelées financent pour partie depuis le début de cette aventure amorcée en 2016, prenant en charge, et à tour de rôle, l’organisation et le coût des visites.

En parallèle, Aubagne s’est également fiancée, il y deux ans, à la ville de Faenza en Italie, permettant aux collégiens de Lakanal de vivre une expérience similaire avec de jeunes italiens. Non pas dans le cadre d’un jumelage officiel, comme celui qui la lie à Argentona, mais par le biais d’un dispositif informel de partenariat.

Dans la même lignée, les collégiens de Sainte-Marie vont également recevoir des collégiens de Berlin du 19 au 26 janvier, et les visiter à leur tour du 30 mars au 6 avril. « Le principe de ces jumelages plaît énormément aux jeunes et à leurs familles, qui entretiennent les liens créés avec leurs amis étrangers bien au-delà du seul cadre scolaire. La volonté est donc de poursuivre le développement de ces échanges et de les maintenir au fil des années avec d’autres établissements », poursuit André Levisse.

 

Des échanges étendus aux lycéens et aux aînés

Si les contacts et partenariats d’échanges sont plus compliqués à établir avec les lycées étrangers, le lycée Joliot-Curie a néanmoins permis à huit élèves aubagnais de première et de terminale, de vivre en février dernier, aux côtés de huit élèves allemands et huit autres marocains, un échange dans le cadre d’un projet éducatif axé autour du développement durable sur les villes d’Aubagne, de Tanger et de Berlin.

La municipalité travaille également à élargir le cadre de ses jumelages à ses aînés, de façon à permettre des rencontres collectives entre seniors de villes étrangères. « Le voyage sera plus court, plus adapté aux seniors. Nous pensons notamment à Berlin, qui est l’une des plus belles villes d’Europe. Ce sera une merveilleuse expérience », commente André Levisse.