Invictus

Invictus

La nouvelle exposition proposée par le musée de la Légion étrangère d’Aubagne sera consacrée aux liens entre les légendaires légions de l’Empire romain et le tout aussi célèbre corps de l’Armée de terre française.

Si la Légion étrangère et les légions de l’Empire romain semblent a priori bien éloignées, elles partagent un même nom, une réputation d’invincibilité et des valeurs communes, le courage, la discipline ou encore l’esprit de corps. Ces liens sont au coeur de cette exposition didactique.

Le parcours, ludique, invite le visiteur à découvrir les singularités et différences de ces deux armées légendaires. Le musée de la Légion offre une occasion unique de plonger dans l’univers des légionnaires, avant et après le combat et de comprendre la place de l’homme de guerre au sein du groupe. Une exposition immersive inédite au milieu d’objets du quotidien, de vestiges exceptionnels et de fac-similés que le visiteur pourra manipuler.

Ces légions antiques étaient composées d’hommes venus de diverses contrées, sélectionnés et entraînés avec rigueur, comme le sont encore aujourd’hui les soldats de la Légion étrangère ; tous parés d’un équipement à la pointe de la technologie. Les liens de camaraderie entre légionnaires de l’Empire ne sont pas sans évoquer ceux qui unissent depuis près de deux siècles les képis blancs, véritables frères d’armes. Les uns comme les autres sont reconnus également pour leurs talents de bâtisseurs.

Présentation de l'exposition

L’exposition s’applique à mettre en lumière les aspects de la vie des légionnaires romains étonnamment proches, mutatis mutandis, du quotidien des “képis blancs”. Grâce à une approche comparative des légions, autour du quotidien du soldat, cette plongée au cœur des légions auréolées de gloire est l’occasion de souligner les nombreuses différences entre le guerrier de l’Empire romain et celui du corps d’élite de l’Armée française.

Afin de donner au visiteur quelques repères et tordre le cou à certaines idées reçues, en guise de préambule, l’exposition présente les légions romaines, à l’époque de la Pax romana (Ier et IIème siècle) et la Légion étrangère d’aujourd’hui. Contexte géostratégique, organisation interne des légions, évolutions de l’armement et de l'équipement des soldats, une fois le décor planté, à travers des romans, bandes dessinées, films et jeux vidéo, c’est tout le mythe du légionnaire que le visiteur découvre, des représentations parfois empreintes d'anachronismes.

Après cette mise en parallèle de ces deux armées d’élite que des siècles séparent, l’exposition s’intéresse à ce qui les réunit : le quotidien, le parcours de l’homme. Plongé au cœur de chaque légion, dans la peau d’un soldat, le visiteur en perçoit les moments forts : pour rejoindre ces armées d’élite, au combat et après la bataille. Films, objets archéologiques, fac-similés d’armes et d’armures lèvent le voile sur cet univers et, ça et là, le visiteur peut même manipuler quelques pièces maîtresses.

La fin de l’exposition est consacrée à deux domaines qui constituent des points de rencontre entre légionnaires antiques et légionnaires contemporains. Le domaine archéologique d’une part, puisqu'au XIXe siècle, lors de fouilles en Algérie, des soldats de la Légion étrangère mettaient à jour une ancienne cité romaine sur le site de Lambèse. Le domaine de l’architecture et l’aménagement du territoire d’autre part, dans lequel les légionnaires romains tout comme leurs homonymes contemporains se sont largement illustrés, en tant que légionnaires bâtisseurs.