Budget 2019

Un budget 2019 de proximité à l'écoute des aubagnais

INTERVIEW DE  DANIELLE MENET, ADJOINTE AU MAIRE  DÉLÉGUÉE AUX FINANCES

 

Quel a été le contexte financier dans lequel vous avez élaboré le budget 2019 ? 

C’est dans un environnement particulièrement contraint que le budget de la commune a été élaboré, à la fois au regard des dispositions de la loi de finances du Gouvernement qui demande aux collectivités une économie de 13 milliards d’euros sur 5 ans après celles du précédent Gouvernement. Pour une ville comme Aubagne, cela est particulièrement pénalisant. Par ailleurs, le pacte de confiance signé avec l’Etat introduit de nouveaux paramètres dans la construction budgétaire. 

Concrètement, qu’est-ce que le pacte de confiance signé avec l’Etat implique au niveau de la commune ?

 Le pacte de confiance que nous avons signé en juin 2018 est un engagement sur 3 ans, demandé par l'Etat à certaines collectivités dont Aubagne, et qui consiste à limiter l'évolution des dépenses réelles de fonctionnement à 1,2% par an sous peine de pénalités. Ce contrat a été respecté en 2018 et la commune poursuivra bien évidemment en 2019 ses efforts en matière de maîtrise des dépenses de fonctionnement tant au niveau des charges de personnel que des prestations extérieures que nous avons déjà baissées de 27 % depuis 2014.

Que pouvez-vous annoncer quant à la fiscalité locale ?

Malgré les contraintes du pacte de confiance, la baisse continue des dotations de l’Etat - moins 16 millions d’euros cumulés de dotation globale de fonctionnement depuis 2014 - et les incertitudes du gouvernement pesant sur l’environnement fiscal des collectivités locales, nous avons la volonté politique, pour la 6ème année, de ne pas augmenter les taux de la taxe d’habitation et des taxes foncières. C’est du jamais vu à Aubagne et nous en sommes d’autant plus fiers que, jusqu’en 2014, les taux des impôts locaux augmentaient à chaque exercice budgétaire.

Allez-vous poursuivre le désendettement de la commune ?  

Naturellement, c’est un impératif. Notre gestion responsable menée depuis 2014 a permis de baisser la dette de manière constante. Notre objectif est d’atteindre moins 30 millions d’euros en 2020.

Que dire sur les emprunts toxiques ?

Pendant les trois premières années du mandat, nous n’avons pas cessé de travailler pour assainir la dette de la commune dont près de 40 millions d’euros étaient des emprunts «toxiques», indexés sur la parité de monnaies étrangères. Aujourd’hui, Aubagne n’a plus d’emprunts toxiques. Aujourd’hui,  nous  avons  mis  fin  à  plusieurs  années  de  gestion  irresponsable. 

Il apparaît néanmoins que les frais financiers sont en hausse ?  

En effet. Cela est la conséquence de la gestion précédente catastrophique et notamment du contentieux avec la Banque RBS, la Royal Bank of Scotland. La ville doit régler 75 millions d’euros en raison d’un protocole signé en 2009. Ce remboursement pèse aujourd’hui lourdement dans les dépenses de fonctionnement de la Ville et pénalise son autofinancement.

Malgré cela, qu’en est-il des investissements prévus ?

Nos efforts d’investissements en 2019 s’élèveront à hauteur de 8,1 millions d’euros. Avec l’aide de l’ensemble des institutions publiques mais surtout avec le Département dans le cadre du contrat départemental de développement et d’aménagement, d’un montant de 25 millions d’euros, nous investissons de manière importante dans l’aménagement et la rénovation de l’espace public et des principaux équipements de la Ville.

Quels sont les investissements prévus pour 2019 ? 

Axés sur la proximité, les investissements porteront principalement sur la voirie et l’aménagement de l’espace public. Les travaux pour améliorer les conditions d’accueil des enfants seront bien évidemment poursuivis qu’il s’agisse des équipements scolaires, des crèches, du centre de vacances de la Commune mais aussi ceux de l'enseignement supérieur. Aubagne s’affirme ainsi comme la 3e ville universitaire du département. Sans oublier, l’amélioration du fonctionnement des installations sportives et culturelles et la poursuite de l'agenda d’accessibilité programmée (Adap) pour les personnes à mobilité réduite. Notre budget 2019 est construit pour répondre aux besoins quotidiens des Aubagnais et améliorer leur qualité de vie. C’est un vrai et beau challenge que nous allons relever.

EN CHIFFRES : 0  augmentation des taux de la fiscalité communale  - 30 millions d’euros  de baisse de la dette  en 2020

LES PRINCIPAUX INVESTISSEMENTS

Aménagements urbains

•  Travaux de proximité et de sécurité dans les quartiers

•  Travaux du réaménagement du noyau commerçant de Camp Major

•  Sécurisation de l’espace public

•  Mise en accessibilité des cheminements piétons

•  Aménagement du parvis du Centre d’Art des Pénitents Noirs.

•  Réalisation de la troisième tranche de travaux de  rénovation des installations électriques dans le cadre du Contrat de Réalisation d’Entretien et de Maintenance – CREM

Éducation - Enseignement supérieur

•  Poursuite du Plan Rénovation Ecoles

•  Dédoublement des classes de CE1

•  Réhabilitation du centre de vacances de St Vincent les Forts

•  Poursuite du projet du futur pôle éducatif des Passons

•  Début des travaux d’extension et de rénovation des locaux universitaires du SATIS

Rénovation des équipements sportifs et culturels

•  1re tranche des travaux de rénovation des vestiaires de la tribune De Lattre

•  Travaux sur les installations techniques de la piscine Alain Bernard

•  Rénovation du gymnase Mermoz

•  Aménagement complémentaire du complexe sportif Mesones

•  Équipement technique (informatique, sonorisation, lumière, mobilier) de l’Espace Art et Jeunesse des Aires Saint Michel

•  Aménagement au Théâtre le Comoedia et au Centre d’Art des Pénitents noirs

• Restauration de l’orgue Saint Sauveur, classé Monument historique

Poursuite de la mise en œuvre de l’agenda d’accessibilité programmée(Adap) des bâtiments publics.

Acquisition d’équipements informatiques, sportifs et petits matériels indispensables au bon fonctionnement des services  

Poursuite du plan ville numérique avec le développement d’un portail citoyen de télé services,  d’un portail familles… et le déploiement de la fibre optique…