Foot pied d'immeubles

Entre eux, ils l’appellent le « FPI ». Eux, ce sont Pascal Mezouar, directeur du Service Prévention, Olivier Scali du Point
Information Jeunes et Greg De Menech du service Vie des Quartiers de la ville d’Aubagne. Trois voix issues de trois services
différents de la commune qui résonnent à l’unisson lorsqu’il s’agit d’évoquer le « Foot Pied d’Immeuble ». Un dispositif qui
participe au maillage social de la commune.

Des ateliers chaque mercredi

Le FPI, c’est une soixantaine d’enfants aubagnais de 10 à 14 ans qui, du mois de novembre à fin mai, se retrouve tous les mercredis après-midi et durant les vacances scolaires pour jouer au foot et au-delà pour d’autres activités. Chaque semaine dans un lieu différent, c’est un tournoi de football, la découverte d’autres disciplines (comme le tir à l’arc, le rugby, la pétanque), la participation à des actions citoyennes (rencontre avec les « Chiens Guides d’Aveugles », le téléthon, le tri sélectif)… Trois ou quatre ateliers, chaque mercredi, encadrés par les animateurs et les éducateurs des Maisons de quartier, du service Jeunesse et du service Prévention dans un esprit permanent de fair-play. À cela s’ajoute un fil rouge défini chaque année, comme le théâtre en 2017, en collaboration avec le Comoedia, permettant aux enfants d’assister à plusieurs représentations ; ou encore une journée citoyenne tous les deux mois, des sorties, des randonnées…

Une quinzaine de partenaires

« Nous parlons santé, justice, de cinéma, littérature, sport… On décloisonne », affirment Pascal Mezouar, Olivier Scali et Greg De Menech. « Nous travaillons beaucoup sur la mixité et les relations entre les filles et les garçons. Nous avons d’ailleurs une équipe entièrement féminine. Sur le handicap également, avec le complexe de la Gauthière… » La richesse de ce dispositif réside dans le nombre et la qualité des partenaires : les services municipaux déjà cités mais aussi l’ADDAP 13, la Maison de Justice et du Droit, la Médiathèque, l’Espace Santé Jeunes, Aubagne Football Club et, donc, le Théâtre Comoedia, La Gauthière… au total, une quinzaine d'acteurs locaux ainsi que l’AIL Aubagne qui porte le projet depuis le début. « Nous pouvons mesurer aujourd’hui l’impact de ce dispositif en termes de contact humain, analysent les intéressés. Les retours d’expériences sont toujours positifs, certains anciens participants sont même devenus animateurs. »
Sans doute les fruits du succès.

 

Contact

Espace Art et Jeunesse

170 chemin Saint Michel
13400 Aubagne