L'équipe de bénévoles et d'éducateurs de Vogue la Galère

Solidarité

Vogue la galère

Des travaux d'« humanisation »

Publié le

Dans le « lieu à vivre », Vogue la Galère, les « compagnons », (les résidents) s’affairent aux petits travaux de finition (peinture, propreté des parties communes et chambres…). Les gros travaux dits d’« humanisation » et de mise en sécurité, exécutés par des entreprises locales, sont terminés : changement de toutes les fenêtres, portes-fenêtres, porte d'entrée, de six douches et de WC, des chauffages des chambres, réfection de l’électricité, installation de rideaux ignifugés, démontage de la chambre froide qui n’était plus aux normes… « C’est le don de 90 000 € de l’enseigne de grande distribution Lidl, explique Maurice Carpentier, responsable départemental insertion pour l’association des Restos du Cœur, qui a permis de financer la rénovation de ce bâtiment du début des années 50 »… et ainsi améliorer le quotidien d’une vingtaine de personnes en insertion, auparavant en situation de grande exclusion.

Ces résidents réapprennent à vivre en société dans ce lieu des Restos du Cœur qui les héberge et les nourrit en échange de travaux d’entretien, de maraîchage et d’élevage. La production non consommée sur place est vendue le jeudi, sur le marché d’Aubagne.