Habitat

Éoures : Les collines de la ville

Protégé du Mistral par le massif du Garlaban, le quartier d’Éoures est l’un des accès à Ruissatel et aux autres collines chères à Marcel Pagnol. De son passé agricole florissant jusqu’au XXe siècle, il a conservé un cadre verdoyant et un environnement privilégié. En développement maîtrisé et mesuré, le quartier d’Éoures où est implanté le collège Nathalie Sarraute est un lieu de vie équilibré.

Publié le

Quoi de neuf ?

Le quartier d’Éoures profite d’aménagements de proximité répondant aux attentes des Aubagnais à l’occasion des Conseils de quartier. Les derniers travaux en date participent à l’amélioration de la sécurité :

•  mise en place de panneaux de signalisation dynamique indiquant les croisements dangereux entre RD 44 et voies transverses

•  réfection du carrefour de la Louve

•  réaménagement en termes de sécurité du carrefour de Ruissatel à la Font de Mai, réalisé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône à la demande de la Ville, sur cette voie départementale en zone hors agglomération

•  réfection des sections critiques du chemin de la Carreirade d’Allauch et des aires de croisement

•  réfection des sections critiques chemin de La Croix du Garlaban La réfection de la voie de la Carreirade d’Allauch et des chemins des Boyers et des Solans incluant la création d’un cheminement piétonnier est prévue en 2020.

C'est fait :

>  Travaux de proximité :

Chemin du Bec Cornu

•  Reprise de l’affaissement dans le virage

•  Mise en place de deux déviations des eaux pluviales pour éviter le ravinement

• Pose d’un panneau de limitation de vitesse à 30 km/heure Mas d’Agril

•  Hiérarchisation des voies pour faciliter le respect des priorités

•  Reprise de l’affaissement du bord de chaussée

•  Création d’un cédez le passage avec un îlot en zébra

Font de Mai

•  Reprise du revêtement

•  Reprise du talus en terre

•  Traçage au sol et réalisation d’un îlot

•  Prolongement de la glissière en bois jusqu’à l’entrée du domaine permettant de sécuriser le cheminement piétons

Le saviez-vous ?

> Une agriculture florissante

Dans la seconde moitié du XXe siècle, l’agriculture constitue encore l’activité principale de ce quartier aubagnais limitrophe à celui du même nom sur la commune de Marseille. Les cultures des primeurs sont particulièrement réputées, à l’image des petits pois et les fèves d’Éoures bien connues. Les tomates ou pommes d’amour constituent une part importante de la production. Avant le phylloxera, Éoures produisait aussi un vin d’excellente qualité.

> Un quartier en expansion

C’est en octobre que les travaux de construction de la résidence « Le Patio » ont été entrepris, route d’Éoures. Les 82 logements du programme immobilier de Nexity, avec des vues imprenables sur le centre d'Aubagne et ses collines environnantes.

Zoom sur : Le Graff se dévoile à Nathalie Sarraute

L’Espace Art et Jeunesse révèle la fibre artistique des collégiens de Nathalie Sarraute à coups de graffs. Un mode d’expression que les jeunes en général, et les filles en particulier, adorent s’approprier !

Le graff n’est pas seulement ce mouvement culturel new-yorkais. Etroitement lié à la culture hiphop, il véhicule des valeurs de paix et d’amour. C’est dans cet esprit qu’Alexis Grandsire, alias DASHone, son nom d’artiste, intervient le lundi, sur le temps méridien, auprès des collégiens de Nathalie Sarraute. Au nom de l’Espace Art et Jeunesse de la ville d’Aubagne qui l’emploie, il leur propose une initiation découverte à la philosophie et la culture Graffiti.

« À défaut de peindre sur les murs, ils s’expriment sur des toiles. Chacun en réalise deux en moyenne, que nous regroupons à l’occasion d’une exposition en fin d’année ». Aux côtés des oeuvres réalisées par les élèves des trois autres collèges aubagnais, au sein desquels Alexis Grandsire mène des ateliers similaires. « Le graff se féminise beaucoup. Chez les collégiens, il représente 60 à 70 % des filles. Pour certains jeunes introvertis, c’est l’occasion de s’exprimer autrement qu’à travers la parole », enchaîne l’animateur. En distillant ces pratiques artistiques au sein des collèges, l’Espace Art et Jeunesse entend donner l’envie aux jeunes de s’adonner, en son antre, aux ateliers (manga, arts plastiques, musique, jeux de rôle etc.) que la structure municipale propose, à côté du sport, à une tarification annuelle avantageuse.

 - Espace Art et Jeunesse,  170 chemin Saint-Michel. 
Tél. : 04 42 18 17 17

- Tarifs 2018/2019 : 100 € pour les 12-25 ans, 200 € pour les plus de 25 ans