Opposition

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Marcel Pagnol 2017

OppositionL'expression des groupes politiquesImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Espace d'expression des groupes de l'opposition municipale


Expression de septembre 2017

POLITIQUES13 MILLIARDS D’ÉCONOMIE EN 5 ANS !

S’il est sans doute nécessaire de remettre à plat le processus de financements des collectivités territoriales, notamment le délicat dossier des impôts locaux, il n’en demeure pas moins vrai qu’au-delà des promesses de campagne, l’addition paraît amère pour les communes.

La suppression de la taxe d’habitation pour un certain nombre de ménages, outre le fait, qu’elle se heurtera à des effets de seuil administratifs qui nécessiteront beaucoup de pédagogie, se verra compensée par un nouvel impôt dont à ce jour, nous ne savons pas grand-chose !

Dans le même il est demandé aux collectivités territoriales de réaliser sur 5 ans, 13 milliards d’économie.

Certes, il est comme toujours indiqué que la perte de recettes pour les collectivités sera compensée, mais comme toujours, cette compensation ne sera pas à hauteur de la perte des recettes.

Comment les collectivités pourront faire face à ce double problème :

En diminuant les investissements, déjà largement impactés par les années de crise ?
En augmentant Les taxes d’habitations pour ceux qui continueront à les payer ou les taxes foncières ?
Ou bien les services publics de proximité subiront de plein fouet ces économies forcées ?
Regarder la France sous le prisme de Paris, n’est pas regarder la France…

 

Les élus du groupe «Socialiste et Démocrates»
Patrick Arnoux, Stéphanie Harkane, Gérard Rampal (PS), Jean-Marie Orihuel (MoDem)

QUOI DE NEUF CET ÉTÉ À AUBAGNE ?

Une belle mobilisation pour le service réanimation de l’hôpital, ternie par le vote majoritaire en conseil municipal d’une motion sans l’objectif essentiel : le refus du départ de ce service de l’hôpital. Mobilisation d’agents et de citoyens qui s’est d’ailleurs manifestée lors d’Argilla. Bravo. Argilla a connu sa pire édition en fréquentation comme en qualité d’accueil, d’animation et d’organisation. Les céramistes déçus, furieux l’ont fait savoir. Le déclin de la filière argile nous rappelle qu’un choix politique n’est jamais neutre et que la soutenir, comme soutenir l’hôpital, c’est toujours affaire de volonté. Elle manque lamentablement. Pour l’entretien et la vie des quartiers, idem, les dégradations continuent à éteindre la ville. Les plus démunis, en pleine canicule ont vu la maison du partage fermée le matin : ni douche ni rafraichissement. Triste été, mais rien n’est inéluctable. Les envies de celles et ceux qui veulent construire autre chose, rendre à Aubagne sa personnalité dynamique, humaniste et souriante existent, la rentrée nous y invite.

Le Groupe «Aubagne alternative citoyenne et écologique» :
Magali GIOVANNANGELI et Denis GRANDJEAN, coprésidents, N’Djima AIT ABBAS, Daniel FONTAINE, et Hélène LUNETTA

3 ANS PLUS TARD : OÙ EST L’INVESTISSEMENT ?

La présentation du compte administratif de la commune d’Aubagne a été l’occasion pour la majorité de s’autocongratuler sur l’exécution du budget. Fière d’annoncer une dette à 145.7 M€, la majorité s’obstine à rembourser de façon compulsive cette dernière en dépit du bon sens !!!

Cette stratégie hasardeuse rassure les banques, mais, malheureusement, hypothèque le quotidien des Aubagnais. Quand les dépenses de fonctionnement augmentent, entre autres sur les dépenses de personnels, conduisant le Maire à solliciter un réajustement de 53 780€, les dépenses d’investissements sont, elles, dramatiquement effondrées.

Si la réfection de la rue Rastègue peut donner l’illusion d’un investissement, c’est en rappelant que c’est le seul chantier de la ville et que celui-ci pose déjà des difficultés d’accessibilité. La réalité est donc très sombre : moins de services rendus au public, dégradation des infrastructures routières, toujours moins de commerces et augmentation des tarifs de la piscine, etc…

Comme d’habitude, les habitants d’Aubagne sont à la peine : plus d’impôts, moins de services. N. Robine et J. Mélin déplorent et dénoncent une nouvelle fois cette gestion calamiteuse, et appellent de leurs voeux à une véritable politique d’investissements.

Le Groupe «FN-Bleu Marine» :
Joëlle MELIN, présidente, et Nicolas ROBINE


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.