Opposition

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

OppositionL'expression des groupes politiquesImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Espace d'expression des groupes de l'opposition municipale


Expression d'avril 2018

LA MISE AU PLACARD  DU VAL-TRAM

La métropole a semble-t-elle décidé et ce à l’encontre de l’avis et du souhait des Maires et des élu (e)s du conseil du territoire, la suppression du Val tram et ce au nom d’une certaine cohérence métropolitaine et d’une prétendue augmentation, du coût initialement prévu.

Au-delà du fait que notre  territoire est pénalisé, cette attitude démontre le mépris affiché à l’égard des habitants qui réclament depuis des années un désengorgement des infrastructures de transport des communes de l’est marseillais. Malgré les annonces, aujourd’hui, le Val tram ne se fera pas.

Toutes les craintes que nous avions émises ces derniers mois se vérifient…

Il est insupportable que la 2e métropole de France en termes d’habitants ne bénéficie pas d’un réseau de transport digne du 21e siècle.

Les élus du groupe «Socialiste et Démocrates»
Patrick Arnoux, Stéphanie Harkane, Gérard Rampal (PS), Jean-Marie Orihuel (MoDem)

GAZAY PROCUREUR D'AUBAGNE

Il est des procès qu'il faut tenter de ne pas perdre... Celui que la ville d'Aubagne a intenté contre la banque RBS est de cela.

En effet, comme Marseille, Nice, les départements 06, 69, 93..., Aubagne avait souscrit des emprunts qui se sont révélés « toxiques » et Aubagne a demandé justice.

L'enjeu se chiffrant en dizaines de millions d'Euros, il convenait, pour le Maire, qu'il soit ou non le souscripteur, de ne rien négliger pour défendre les finances de la ville.

Au lieu de cela, au mépris des enjeux, G Gazay a repris à son compte, en séance publique du conseil municipal, les arguments des avocats des banques... ! Conséquence, notre défense est à terre avant même que tous les recours soient épuisés.

Une fois de plus, entre les intérêts d'Aubagne et ceux des banques, G Gazay a choisi son camp. Il se construit, au passage, un nouveau prétexte pour expliquer que rien de ce qu'il avait promis ne peut être réalisé. Malgré cet habillage politicien, 4 ans après son élection, il ne peut plus échapper à ses responsabilités.

Le Groupe «Aubagne alternative citoyenne et écologique» :
Magali GIOVANNANGELI et Denis GRANDJEAN, coprésidents, N’Djima AIT ABBAS, Daniel FONTAINE, et Hélène LUNETTA

LES MAJORITÉS CHANGENT, MAIS LE SCANDALE CONTINUE...

Le dernier Conseil municipal a été le théâtre d’une reprise d’un mauvais scénario.

Le 30/09/13, S.Barthélemy fustigeait, à juste titre, D.Fontaine pour dissimulation des renégociations sur la dette due à la seule banque RBS (voir PV du Conseil municipal du 30/09/2013).

Le 13/03/18, G.Gazay dévoile, avec 3 ans de retard et dans un contexte de totale opacité, un nouvel épisode de cette renégociation : perte en 2015 du procès intenté par D Fontaine contre la RBS et perte du procès en appel intenté en secret par l’actuelle majorité. On y découvre que la ville est condamnée sur tous les motifs qui auraient permis d’être exonéré du paiement de 34M€ et bien pire, l’appel a alourdi de 750 000€ cette seule dette, qui se monte au total à 75M€

N. ROBINE et J. MELIN, élus Bleu Marine, s’indignent une nouvelle fois de ces méthodes catastrophiques pour les contribuables aubagnais. Ils demandent impérativement un Conseil municipal public extraordinaire sur la question.

Contacts : aubagnebleumarine@gmail.com

Le Groupe «FN-Bleu Marine» :
Joëlle MELIN, présidente, et Nicolas ROBINE


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.