Opposition

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

OppositionL'expression des groupes politiquesImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Espace d'expression des groupes de l'opposition municipale


Expression de novembre 2017

LE MAIRE NOUS AUGMENTE LA TAXE D’HABITATION :
DES PROMESSES ÉLECTORALES NON TENUES !

Lors du dernier conseil municipal, la majorité de droite, à la demande de Monsieur le Maire, a décidé de ramener de 15% à 5% le taux d’abattement général à la base appliqué à la taxe d’habitation. Derrière ces termes techniques se cache tout simplement une augmentation de la taxe d’habitation de 6%. Nous nous sommes bien évidemment opposés à cette décision, en rappelant à Monsieur le Maire ses engagements lors de la campagne des élections municipales. Faut-il le rappeler, Monsieur Gérard Gazay, candidat, avait promis de diminuer en 6 ans de 15% le montant des taxes locales. Force est de constater qu’elles vont augmenter cette année plus que ce qu’elles n’avaient augmenté en 6 ans sous l’ancienne majorité !! Ou sont passées les promesses ? Il en est de même de la dette qui a augmenté depuis 2014, quoiqu’en dise la majorité municipale, alors que dans le même temps les investissements annuels pour notre commune ont diminué de moitié !! La encore des engagements non tenus qui ont de lourdes conséquences sur le devenir de notre ville.

Les élus du groupe «Socialiste et Démocrates»
Patrick Arnoux, Stéphanie Harkane, Gérard Rampal (PS), Jean-Marie Orihuel (MoDem)

RENTABILITÉ OU DROIT À L A SANTÉ ?

L'agence Régionale de Santé a remis sa feuille de route : fermeture du service de réanimation programmée d'ici 2020 ne laissant que l’unité de soins continus.

Le collectif de défense de l'hôpital dont nous sommes membres et les personnels soignants, ont rencontré les responsables de l'ARS qui n'expliquent leur décision que par des arguments gestionnaires. Pas de justification médicale face aux réanimateurs qui, avec force et conviction démontrent toute l’efficacité du service qui garantit la sécurité des soins sur le territoire. Sans une vraie réa, l’hôpital perdra la cohérence d’une réponse de santé globale.

À l'hôpital, comme pour Aubagne, c'est toujours plus d'économies, pour moins de service public.

Il fait croire qu'il veut éviter la fermeture du service de réanimation de l'hôpital tout en refusant que le conseil municipal s'exprime clairement sur le sujet.

Il vante les quelques travaux faits dans les écoles en oubliant de dire qu'ils sont largement financés par le département alors que la ville diminue, cette année encore, les moyens de fonctionnement du service scolaire.

Pour nous, l'hôpital a vocation à soigner et non à être rentable.

Nous avons donc demandé à l'ARS la suspension de sa décision unilatérale. La mobilisation a commencé et va continuer : elle est un appel que les décideurs doivent entendre. Quoi de plus important que de répondre à la juste demande des populations et des professionnels réunis ?

Le Groupe «Aubagne alternative citoyenne et écologique» :
Magali GIOVANNANGELI et Denis GRANDJEAN, coprésidents, N’Djima AIT ABBAS, Daniel FONTAINE, et Hélène LUNETTA

L’ASPHYXIE DES COMMERCES DE CENTRE-VILLE CONTINUE

DÉCIDEMMENT L’HABIT EST BIEN TROP GRAND…

Lors du Conseil municipal d’Aubagne du 29 mars 2017, le Maire a en toute illégitimité interdit à la tête de liste « bleu marine » J. MELIN de faire le lien entre les sujets locaux et nationaux en lui ordonnant de ne pas faire de « politique nationale […] ici en Conseil municipal ».

Ces propos résonnent fort en cette rentrée. En effet, G. GAZAY n'a toujours pas compris qu'Aubagne est en France et que plus que jamais l'État contrôle les communes, via les ARS pour chambouler l'hôpital local, via les baisses de recettes des dotations ou des taxes locales.

Au contraire, cela suppose une vision globale, une culture politique et de l'anticipation, tout le contraire de 3 ans et demi de mandat de la majorité actuelle. Tout cela est évidemment bien loin des attentes légitimes des Aubagnais en matière d’infrastructures, de services publics…

N. ROBINE et J. MELIN de la liste « bleu marine » s'indignent de la gestion d'une équipe clairement passéiste.

Le Groupe «FN-Bleu Marine» :
Joëlle MELIN, présidente, et Nicolas ROBINE


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.