Opposition

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

OppositionL'expression des groupes politiquesImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Espace d'expression des groupes de l'opposition municipale


Expression de février 2018

PARIS ET LE DÉSERT FRANÇAIS !

Pour débuter l’année, et pour en terminer une fois pour toutes avec 2017, nous avons résolument souhaité être positif à titre individuel mais aussi collectif.

Malgré cela, la métropole n’en finit pas de nous étonner, les licenciements boursiers détruisent nos emplois, nous ne savons plus lire, et l’Etat distribue aux territoires les bons comme les mauvais points.

A Aubagne, et contre mauvaise figure bon coeur, on tente de s’accommoder de toutes les turpitudes administratives, politiques et financières imposées par plus gros que soi.

 

Mais il est un fait certain, aller contre le sens de l’histoire ne change pas l’histoire…

Tous les gouvernements successifs de ces 10 dernières années, ont fait le choix de la France des métropoles.

Pour ou contre, l’organisation administrative des territoires est aujourd’hui en pleine mutation, ce qui en ressortira d’ici quelques années, nul ne le sait vraiment.

Ce que nous savons en revanche, ce sont les besoins et les moyens affichés pour réaliser les investissements indispensables à l’activité humaine, ce que nous savons aussi c’est que derrière les chiffres et l’optimisation financière, il y a des femmes et des hommes qui travaillent, se déplacent, payent des impôts, et bénéficient de services publics de proximité en proie au plus grand doute. Pouvons-nous continuer d’accepter que tout se joue à Paris ?

 

Les élus du groupe «Socialiste et Démocrates»
Patrick Arnoux, Stéphanie Harkane, Gérard Rampal (PS), Jean-Marie Orihuel (MoDem)

PETIT FOCUS DE DÉBUT D’ANNÉE

Vous le savez, l’année 2017 s’est achevée sur le vote d’un triste budget : austérité, et économies pour les revenus moyens et les plus pauvres, tout pour les banques et les plus riches. La même politique à Aubagne que sur le plan national. Quand nous disons que les quartiers d’ici sont abandonnés, la réponse est toujours la même : nous inventons. Or, des voix s’élèvent dans les quartiers pour dénoncer la situation. De Palissy à la Font de Mai, du Charrel aux Défensions, en passant par la Tourtelle, toujours le même mécontentement. Et si on se pose un peu sur la Tourtelle, on se rend compte que la mobilisation et la création de collectifs d’habitant-e-s ont permis qu’enfin le nettoyage et l’entretien arrivent ! Alors que l’année s’ouvre sur la victoire de l’action de ND des Landes, ici, celle des citoyen-ne-s d’un quartier a pu faire bouger les choses. Un encouragement à se mobiliser contre cette politique municipale chacun-e à sa façon, chacun-e sur sa question.

Le Groupe «Aubagne alternative citoyenne et écologique» :
Magali GIOVANNANGELI et Denis GRANDJEAN, coprésidents, N’Djima AIT ABBAS, Daniel FONTAINE, et Hélène LUNETTA

LA CHUTE DES INVESTISSEMENT CONTINUENT…

La métropole marseillaise, qui a absorbé Aubagne et l’Agglo, a voté son budget pour 2018. Clairement, ce dernier entérine un effondrement des investissements. En effet, en 2 ans d’existence, la métropole renonce à 200 millions d’€ d’investissements pour ses territoires. Cette chute est d’autant plus inacceptable qu’elle est inégalitaire : la baisse est de 18% pour les « petits » territoires, dont Aubagne, alors que le budget augmente de 6% pour le centre de la Métropole.

G. Gazay qui comptait notamment sur le soutien de la Métropole pour financer ses promesses électorales va devoir renoncer à différents projets. Ainsi, la réhabilitation de la voie de la Valdonne prévue en 2019 et reportée en 2021 apparaît plus que jamais compromise…

Encore une fois, ce sont les Aubagnais qui vont subir cette absence d’investissements. C’est pourquoi, J. MELIN et N. ROBINE, élus Bleu Marine, multiplient leurs efforts pour demander une augmentation des investissements, contrepartie légitime de la lourde pression fiscale subie par les Aubagnais.

Le Groupe «FN-Bleu Marine» :
Joëlle MELIN, présidente, et Nicolas ROBINE


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.