Le budget 2016

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Le budget 2016Vie municipaleImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Aubagne : une ville mieux gérée

Responsabilité et ambition. Tels sont les deux piliers sur lesquels repose le budget 2016 de la commune. Un budget qui s’établit à hauteur de 92,3 millions d’euros (M€) dont 73,5 M€ en fonctionnement et 18,8 M€ en investissement.Un équilibre difficile à trouver en raison d’une dette particulièrement élevée (150,7 M€), de la baisse des dotations de l’Etat et la volonté inaltérée de la municipalité de ne pas augmenter les taux communaux des impôts locaux. Etat des lieux.

POURSUITE DU DÉSENDETTEMENT
Si l’encours de la dette est encore particulièrement élevé avec 150,7 M€, il a baissé de 10 M€ en deux ans. En outre, la capacité de désendettement de la commune s’élevait à 57 années en 2013. En 2016, elle a été ramenée à 45 années. Un coup de frein important a été donné à la spirale infernale de l’endettement.

LES DOTATIONS DE L’ETAT TOUJOURS EN BAISSE
Le Gouvernement confirme le désengagement de l’Etat. Les concours financiers de tous les organismes publics sont en baisse de 19 % en 2016 par rapport à 2015.
La plus forte baisse concerne la DGF dont le montant est estimé à 3,7 M€ en 2016 contre 5,4 M€ en 2015, soit une baisse de 31 %.

NON AUGMENTATION DES TAUX COMMUNAUX DES IMPÔTS LOCAUX
Malgré les baisses successives et sans précédent des aides de l’Etat, la part communale des impôts locaux n’a pas augmenté depuis 2014.
La Municipalité confirme sa volonté de ne pas augmenter la pression fiscale et de défendre les intérêts de tous les Aubagnais.

DES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT MAÎTRISÉES
Après - 8 % en 2014, - 5 % en 2015, la baisse des dépenses de fonctionnement de la commune se poursuivra en 2016 (- 5 %). L’effort réalisé ces deux dernières années sera poursuivi et une optimisation de la masse salariale sera recherchée tout comme la baisse des dépenses de gestion courante.

 

ASSAINISSEMENT DES FINANCES

AUBAGNE SORT DU PIÈGE DES EMPRUNTS «TOXIQUES »

En 2006, 2007 et 2008, la précédente majorité a contracté des emprunts structurés dits « toxiques » souscrits auprès des banques Dexia et la SFIL.

• Un emprunt toxique contracté auprès de DEXIA en 2007 d’un montant de 11 182 939 €, concernant un produit de change indexé sur la parité Euros/ Franc Suisse, le plus dangereux, et dont la durée de vie résiduelle est de 17 ans et 8 mois ;

• Deux emprunts toxiques contractés auprès de la SFIL :
- L’un contracté en 2006 d’un montant de 7 678 018 € concernant un produit de pente indexé sur les taux court et long terme et dont la durée de vie résiduelle est de 11 ans et 9 mois
- L’autre, contracté en 2008 d’un montant de 15 474 139 € concernant un produit de change dont le taux d’intérêt est indexé sur la parité Yen/Dollar et dont la durée de vie résiduelle est de 17 ans.

Si ces emprunts avaient des taux attractifs les premières années, ces derniers se sont ensuite envolés avec des taux d’intérêts devenus variables pouvant atteindre 25 % et impactant très fortement les finances de la ville.

SÉCURISATION DES FINANCES DE LA VILLE

Afin de sortir de ce piège, la nouvelle majorité a négocié auprès des deux établissements bancaires afin de trouver un accord supportable pour les finances de la commune. Le 23 février 2016, le Conseil municipal a autorisé le maire à signer des protocoles d’accords qui consistent à sécuriser les finances de la ville en renégociant les emprunts à taux variables en emprunts à taux fixes.

• Pour l’emprunt DEXIA, cela se traduit par :
- Un emprunt refinançant le capital restant dû de l’emprunt d’origine soit 9 040 089€ est conclu au taux d’intérêt fixe de 3,86% sur 25 ans
- Un emprunt refinançant une partie de l’indemnité de remboursement anticipé à hauteur de 15 900000€au taux fixe de 3,30 % sur 25 ans.

• Pour l’emprunt SFIL, cela se traduit par :
- Un emprunt refinançant le capital restant dû de l’emprunt d’origine soit 12 195 622€ au taux fixe de 4,55% sur 16 ans.
- Un emprunt refinançant une partie de l’indemnité de remboursement anticipé à hauteur de 933 000€ au taux fixe de 1,29% sur 15 ans.

Pour le 3ème emprunt moins risqué, la commune a accepté l’aide du Fonds de soutien de l’Etat sous une forme différente : la bonification d’intérêts. Le Fonds de soutien viendra ainsi en aide à la commune si des échéances devaient se dégrader.

Si cette procédure n’est pas neutre pour la commune, puisque l’encours de la dette sera augmenté d’environ 17 M€ à partir de 2017, la ville d’Aubagne s’est libérée de deux emprunts toxiques les plus dangereux (avec des taux pouvant atteindre 25 %) et ne fait plus ainsi peser les finances de la ville sur les générations futures.

La ville a ainsi engagé un travail invisible mais indispensable pour disposer d’une visibilité financière pour les années à venir et préserver un niveau d’investissement et d’équipement ambitieux pour le développement d’Aubagne.

LES INVESTISSEMENTS AU SERVICE DES AUBAGNAISES ET DES AUBAGNAIS

SÉCURITÉ
- Renforcement de la vidéo protection aux abords des écoles, collèges, lycées et des lieux de culte.
- Renforcement des effectifs de la PM,
- Déploiement du dispositif « Tranquillité Absence ».
- Acquisition de nouveaux véhicules.
- Mise en oeuvre d’un Plan de Sauvegarde des populations.

ENFANCE JEUNESSE
- Mise en oeuvre d’un Plan Rénovation Ecoles.
- Poursuite des études pour la construction d’un nouveau pôle éducatif au quartier des Passons.
- Mise en place du Conseil Municipal des Jeunes.
- Echanges linguistiques entre les collégiens d’Aubagne et un établissement scolaire de la ville d’Argentona en Espagne.
- Mise en place d’un véritable pôle universitaire en partenariat avec Aix Marseille Université et la Région.
- Renouvellement du forum des formations et des métiers dont la 1ère édition en 2015 a connu un très vif succès.

VIE ASSOCIATIVE, SPORTIVE ET CULTURELLE
- Maintien du soutien à l’ensemble du tissu associatif particulièrement, dense, riche, et porteur d’initiatives.
- Réhabilitation des équipements sportifs et culturels pour accueillir dignement des événements d’envergure…,
- Poursuite de la politique éclectique et populaire en matière culturelle.
- Associer plus largement la jeunesse à la politique sportive et culturelle.

SENIORS
- Développement d’un grand pôle seniors et des solidarités.

CADRE DE VIE
- Requalification du centre-ville et des grands espaces publics indispensable pour la redynamisation et le développement du commerce du centre-ville.
- Lutte contre toutes les incivilités.

TRAVAUX DE PROXIMITÉ
Il s’agit principalement d’actions visant à rénover et mettre en conformité des équipements publics, notamment culturels (théâtre, pénitents noirs), d’aménager des espaces publics (équipements sportifs de proximité, abords parking), de réaliser de grosses réparations (multi-accueil et conservatoire)...

 

 


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.