Budget 2018

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Budget 2018Vie municipaleImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Une ville mieux gérée

Le budget 2018 voté le 13 décembre dernier s’inscrit dans le droit fil de la gestion responsable menée depuis 2014 pour assainir les finances de la commune. Cette gestion maîtrisée se traduit par une baisse progressive des dépenses de fonctionnement de la ville et par un long processus de négociation pour sécuriser la dette dont près de 30 % étaient des emprunts toxiques ; la ville en est aujourd’hui libérée.
La dette a également diminué de plus de 20 millions d’euros depuis 2014. Ce travail invisible était indispensable pour recrédibiliser.
la ville aux yeux des collectivités et des institutions et pour mettre en oeuvre un véritable programme d’investissement.

Une gestion maîtrisée 

« Le redressement des finances de la ville d’Aubagne est une réalité que chacun peut constater et vérifier » souligne avec fierté Danielle Menet, adjointe déléguée aux Finances et « ce, dans un contexte particulièrement difficile en raison du poids de la dette de la commune extrêmement paralysant et des dotations forfaitaires de l’Etat qui n’ont pas cessé de diminuer. Rappelons que la dette historique s’élevait à plus de 160 millions d’euros en 2014 et que les dotations ont baissé de 60 % en 4 ans soit, en cumulé, 12 millions d’euros de recettes en moins pour la commune. Avec détermination et le sens des responsabilités, nous avons réussi à réduire l’endettement de plus de 20 millions d’euros sans augmenter les taux communaux des impôts locaux ».

NON AUGMENTATION DES TAUX COMMUNAUX DES IMPÔTS LOCAUX

Grâce aux décisions prises par la Municipalité depuis le début de la mandature, les taux communaux de la taxe d’habitation et des taxes foncières n’ont pas augmenté depuis 2014 et sont reconduits à l’identique pour 2018 :
• Taux de la taxe d’habitation : 22,01 %
• Taux de la taxe foncière sur le bâti : 34,08 %
• Taux de la taxe foncière sur le non bâti : 50,65 %

 


Baisse de la dotation forfaitaire de l'État

En 2018, la dotation forfaitaire devrait se maintenir au niveau de 2017, soit 2,8 millions d’euros. Pour rappel, la dotation prévue pour 2018 est inférieure de 4,7 millions d’euros par rapport à celle reçue en 2013.

Baisse de la dotation

 


Maitrise des Charges de Fonctionnement

Pour amortir le choc de la baisse des dotations de l’Etat, la ville a engagé depuis 2014 une politique de maîtrise de ses dépenses de fonctionnement. Après plusieurs baisses successives (-30 % depuis le BP 2013), les charges de fonctionnement continueront à être maîtrisées.

Baisse des dépenses de fonctionnement

 


Baisse de la dette 

Depuis le début de la mandature, « nous avons réduit la dette de plus de 20 millions d’euros » se félicite Danielle Menet. L’encours de la dette inscrit au budget prévisionnel 2018 est de 139,6 millions d’euros contre 160,8 millions d’euros en 2014. Avec un encours de la dette estimé à 136,9 millions d’euros au 31 décembre 2018, la ville d’Aubagne aura ainsi réduit la dette de 24 millions d’euros fin 2018 : une logique de désendettement indispensable pour mettre en oeuvre une politique d’investissement ambitieuse.

Encours de la dette

 


Vers le haut


2018 : Mise en oeuvre des projets d'investissement et des grands travaux 

Après deux années d’assainissement des finances (2014 et 2015), les études et travaux préalables nécessaires au programme d’investissement ont été réalisés dès 2016. En 2017, la première phase de grands travaux a été lancée et se poursuivra en 2018 et les années à venir.

Aménagements urbains :
dans le centre ancien, rénovation du square Arnaud Mathieu et de la rue Moussard, création d’un parcours touristique depuis La Chapelle des Pénitents Noirs en passant par l'église Saint Sauveur rénovée en 2016 jusqu'aux rues Rastegue, Martinot et la place de Guin réaménagées en 2017.
Dans le centre-ville, les travaux d’investissement s’effectueront sur le périmètre du Cours Barthélémy et la place de l’Horloge. Dans les quartiers : réaménagement du hameau de Beaudinard et du hameau commerçant de camp Major (1re tranche), travaux de proximité et de sécurité à la Tourtelle, Palissy et Parc en Ciel en accompagnement des actions engagées au titre de la politique de la ville, réhabilitation des équipements de proximité aux Espillières, travaux d'aménagement de proximité dans l’ensemble des quartiers...

Éducation / petite enfance :
poursuite des travaux de rénovation et de réaménagement des écoles et crèches engagés depuis deux années dans le cadre du "plan rénovation écoles".

Enseignement supérieur :
lancement des études pour l'extension et la réhabilitation des locaux du SATIS dont les travaux devraient démarrer fin 2018.

Accessibilité :
mise aux normes des équipements indispensables pour les personnes souffrant d'handicap dans le cadre de l’agenda de l'accessibilité des bâtiments publics.

Sécurité :
poursuite de l’installation de caméras de vidéoprotection pour atteindre 150 caméras sur le territoire de la commune fin 2018.

Sport :
réhabilitation des installations sportives : réalisation du stade synthétique de Mésones ; rénovation des vestiaires De Lattre et du Gymnase Mermoz ; rénovation de l'étanchéité du Gymnase ; mise en conformité des gardes corps de la tribune De Lattre ; mise en place d'équipements sportifs au parc Jean Moulin ; travaux de maintenance à la piscine Alain Bernard…

Culture :
travaux d'aménagement du parvis des Pénitents Noirs et parvis des Aires Saint Michel, études pour l’aménagement intérieur de l’Espace Art Jeunesse ; rafraîchissement du théâtre le Comoedia…

Développement durable :
rénovation et sécurisation des installations d’éclairage public dans le cadre du Contrat de Réalisation d'Entretien et de Maintenance (CREM), remplacement de véhicules par des véhicules électriques pour réduire les émissions de CO2 et réduire les dépenses importantes d’entretien du parc automobile vieillissant, aménagement de nouvelles pistes cyclables, travaux d'aménagement urbains pour la sécurisation de la zone 30.

La première moitié du mandat a été marquée par un programme d’assainissement des finances de la commune et une gestion rigoureuse des dépenses. Ce travail exigeant mais nécessaire permet aujourd’hui d’afficher une politique d’investissement plus dynamique. Ainsi, progressivement, la commune peut engager chaque année davantage d’investissements pour la réalisation d’équipements publics et la rénovation du patrimoine communal.

Chifrres clés

 


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.