Pierre Medioni

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Pierre MedioniPersonnalitésImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Depuis 21 ans, Pierre Medioni accueille les visiteurs au Gardian du Passé, l’une des deux dernières boutiques d’ébénisteries et d’antiquités à Aubagne. Dès l’entrée, le visiteur est entouré de toutes parts de meubles et d’objets en tout genre, de commodes datant du XVIIe, en passant par des lustres, des machines à écrire, des fauteuils, des disques vinyles ou encore des tableaux venus d’un autre temps… La profusion et la diversité au Gardian du Passé invitent le visiteur à chiner la pièce qui lui conviendra. Le propriétaire des lieux partage son temps entre la boutique et l’atelier dans lequel il crée ou restaure les meubles. Pierre Medioni a ouvert sa boutique à Aubagne il y a 21 ans. Un métier de passion qu’il a vu peu à peu dépérir. « La multiplication des vides greniers nous a rendus moins intéressants pour le visiteur », explique-t-il. Surtout, il constate que les gens veulent le plus souvent du moderne et des meubles design. « Nous essayons de valoriser le patrimoine et de montrer que l’on existe, mais cela est difficile face aux grandes enseignes de l’ameublement. »

Pierre Medioni, antiquaire et ébéniste Pierre Medioni garde de l’espoir quand il voit que de nouvelles générations passent la porte du Gardian du Passé. Des jeunes de 20 à 35 ans qui sont intéressés par le côté vintage des meubles anciens. « Certaines personnes ne veulent plus d’objets impersonnels qu’on trouve partout mais recherchent la pièce unique. Ces nouveaux acheteurs font revivre les objets. »

L’ébéniste rappelle cependant que les boutiques d’antiquaire sont encore l’image de lieux réservés à une élite, avec des objets qui coûtent cher. « On trouve pourtant des pièces à tous les prix. Des objets et bibelots de quelques euros à des commodes de 300 ans d’âge à plusieurs centaines voire milliers d’euros. » Pierre Medioni est d’ailleurs fier de présenter ses pièces les plus rares, comme un meuble d’époque Louis XIII, qui vient du château de Grignan. La plupart de ces meubles proviennent néanmoins de successions. « Les visiteurs sont intéressés par l’histoire de l’objet qu’ils veulent acheter. Ils veulent savoir à qui il appartenait, ce qu’il représente, de quelle époque il est… Il y a un héritage, une histoire derrière ces pièces. »

L’ébéniste est aussi impliqué dans la vie Aubagnaise : les Poteries Ravel, notamment, ont fait appel à lui pour ré-agencer leur boutique. Le Gardian du Passé prête aussi ses meubles uniques pour des manifestations, comme celle de « 1895, la Belle Epoque » qui a eu lieu le 20 mai. Cette année, il a créé du mobilier, de la décoration et des vêtements haute couture pour le Festival de Cannes.

Malgré les difficultés du métier, c’est en faisant connaître sa passion d’ébéniste et d’antiquaire que Pierre Medioni contribue à faire exister ce savoir-faire et à valoriser le patrimoine à Aubagne.

 

Portrait paru dans l'AJJ N°807 - Juin 2017


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.