Claude Valentin

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Claude ValentinPersonnalitésImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

L’histoire locale, une passion à transmettre

Lors de l’inauguration de la façade de l’Hôtel de Bausset en septembre dernier, Claude Valentin l’avait glissé dans son discours : la réhabilitation de cette façade, témoin de la Renaissance provençale, lui tenait doublement à coeur. D’abord, parce qu’elle marquait l’aboutissement de cinq années de travail mené par les Amis du Vieil Aubagne, l’association qu’il préside depuis 2010 et dont « la protection, la conservation et la mise en valeur des sites et monuments historiques du territoire » constituent le socle identitaire. Ensuite, parce qu’un attachement particulier le relie à la bâtisse qui jouxte la « Maison du complot ». Elle n’est autre que la maison qui l’a vu naître. Il faut dire que la présence des Valentin dans la ville remonte « au moins à la Révolution », précise celui que l’on surnomme « l’historien d’Aubagne ». Un féru d’histoire, formé sur le terrain, au gré de rencontres « avec des personnes qui m’ont désigné les éléments du patrimoine qui méritaient d’être mis en valeur », aiguisant chez lui l’intérêt qu’il y a « à connaître tout ce qui a pu précéder notre propre passage et qui se révèle riche d’enseignements ».

Claude Valentin, devant la tour de l'Horloge et le Garlaban, deux emblèmes d'AubagneEn parallèle d’une carrière débutée à 18 ans au sein de La Poste, et qu’il terminera en 1997 à la direction du bureau de sa ville natale, Claude Valentin est ainsi devenu cet amoureux du patrimoine historique aubagnais et des personnages qui l’ont façonné. Gens d’ici… en ce temps-là (éd. Broché), Le cours complémentaire de garçons - L’école Lakanal, Mille ans d’Aubagne ou encore Ces femmes aubagnaises (éd. de la Tarente), s’imposent comme des publications nées de son talent d’auteur et destinées à refaire vivre ces pans de l’histoire aubagnaise et ses acteurs. « Le rôle de l’association est de tout faire pour porter cette transmission historique. Au travers d’écrits, mais aussi de visites guidées, en partenariat avec la Ville, à destination de l’enfance scolarisée, de façon à ce qu’elle puisse à son tour porter la flamme ».

De transmission, il en sera aussi question pour Claude Valentin à l’aube de 2018, ce moment-clef pour les Amis du Vieil Aubagne qui renouvellera son conseil d’administration. À 79 ans, le président pourrait y céder son titre, lui qui se dit « prêt à passer la main au dynamisme de la jeunesse et à la volonté de faire ». Promettant de figurer, encore et toujours, parmi les membres actifs de l’association et de mener à bien les projets de valorisation patrimoniale inscrits au calendrier. À savoir, la conduite d’une étude de réhabilitation de l’Horloge, cette vieille dame de 115 ans ; un événement qui consacrera le 11 novembre 1918 et la vie aubagnaise lors de la Grande Guerre (il rédige par ailleurs un ouvrage sur la période 1914-1918) ; et enfin, une pièce théâtrale, pour laquelle il a reçu la bourse à la création de la Ville et qui relate un authentique fait historique aubagnais sous l’époque napoléonienne.

Les Amis du Vieil Aubagne
> Le Four à pain - 4 rue Torte - Aubagne
> Permanence les mardis, jeudis et samedis, de 10h à 12h
> Tél. : 06 07 49 47 26
undefinedpatrimoineaubagne.over-blog.com

 

 


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.