Handicap et accessibilité

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Handicap et accessibilitéVivre (à) AubagneImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

L'Effort à l'Unisson

Dimanche 17 septembre, depuis le stade de Lattre vont s’élancer les coureurs valides et non valides pour la 3e édition de l’Effort à l’unisson. Cette épreuve organisée par les Chiens Guides d’Aveugles des Bouches-du-Rhône, du Gard et du Vaucluse, regroupe une course de 10 km et une autre de 3 km, ainsi que, sur cette dernière distance, une course et une marche à accomplir en binôme.

« L’objectif, est de favoriser l’inclusion des personnes handicapées ou à mobilité réduite, de changer le regard porté sur le handicap grâce au sport ». Cette initiative permet aussi de participer au financement d’un chien guide d’aveugles offert gratuitement à une personne dans le besoin grâce aux fonds récoltés lors de l’inscription.

Inscriptions et renseignements
06 16 40 45 90 - undefinedeffortalunissons(at)chiensguides13-30-84.fr
undefinedchiensguides13-30-84.fr
 undefinedwww.facebook.com/effortaunisson


L'agenda d'Accessibilité Programmée de la ville d'Aubagne validé par les service de l'Etat.

 

undefinedDocument de présentation générale comprenant la stratégie patrimoniale retenue et le rendu des groupes de travail et de concertation.

 

Agenda d’accessibilité programmée :
des travaux dès 2016 !

Fin septembre, l’Ad’Ap, Agenda d’accessibilité programmée de la Ville d’Aubagne, doit être bouclé. Ce programme d’actions et de travaux doit rendre accessible aux personnes handicapées l’ensemble des bâtiments communaux recevant du public.

«Nous ne pouvons avancer sans savoir quand, où et comment », a déclaré Gérard Gazay, Maire d’Aubagne, le 16 juin dernier, en ouverture de la Commission communale pour l’accessibilité qui réunit élus, techniciens municipaux, associations et citoyens en situation de handicap. « Il nous faut bâtir une stratégie patrimoniale. Cette vision prospective à court, moyen et long terme nous aidera à trouver les moyens humains et financiers pour mener à bien les aménagements nécessaires. »

L’ordonnance du 26 septembre 2014 redéfinit en effet les modalités de mise en œuvre de la loi Handicap de février 2005. Elle rend notamment obligatoire l’élaboration avant le 27 septembre 2015 d’un Agenda d’accessibilité programmée (Ad’Ap). Une commune de la taille d’Aubagne peut s’engager sur trois périodes de trois ans pour réaliser les aménagements prévus. « Et nous ne disposerons pas de délais supplémentaire », prévient Brigitte Amoros, conseillère municipale déléguée aux Personnes handicapées.

Des améliorations dès la première année

Lors de la réunion de la Commission, l’architecte de la Ville a présenté le diagnostic des 75 bâtiments communaux : écoles, multi-accueils, équipements sportifs et culturels, services administratifs, maisons de quartier… Quatre groupes de travail ont été constitués pour proposer des priorités, se concentrant chacun sur un secteur d’activité : écoles et crèches, sport, culture et vie des quartiers, administration et autres bâtiments. Il leur faudra tenir compte des aménagements prévus par le Projet de Ville, de la chaîne de déplacements qui permet aux personnes handicapées d’accéder au bâtiment lui-même (Plan d’Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics de la commune, Schéma de la communauté d’agglomération), ou encore des enjeux spécifiques des différents bâtiments (fréquentation, nature du service rendu…). La restitution de ce travail de concertation aura lieu lors de la prochaine réunion de la Commission, à la fin du mois d’août.

undefinedTélécharger le Compte-rendu de CCA du 11 septembre 2015 

Le programme de travaux doit débuter dès 2016. Comme le conseille l’Etat, il privilégiera la première année des améliorations qui peuvent être apportées rapidement et à faible coût : bandes de guidage pour les non-voyants, simplification de la signalétique pour aider les déficients visuels, auditifs, mentaux…, à se repérer dans un lieu public… « De petits aménagements comme ceux-là peuvent déjà faciliter considérablement la vie des personnes handicapées, souligne Brigitte Amoros, rappelant à cet égard que « l’expertise des usagers handicapés est essentielle pour expliquer aux élus et aux techniciens les obstacles auxquels ils se confrontent tous les jours ».


La commission communale pour l'accessibilité d'Aubagne a été créée le 11 décembre 2009.

Le plan d'accessibilité voirie et espace public (PAVE) a été voté en conseil municipal le 25 juin 2010. Il comprend 14 parcours d’un total de 25 kms. Ils ont été étudiés en concertation avec le « groupe d’Usagers Témoins de la C.C.A.) et permettent la continuité entre les lieux sans rupture de la chaîne de déplacement. Le PAVE d’Aubagne a été intégré dans le panel national à titre d’exemple de bonne pratique grâce à la méthode utilisée par les services techniques de la ville et a été présenté lors de conférence nationale du handicap en 2011.

Le diagnostic de l'ensemble des ERP communaux de catégorie 1 à 5 a été finalisé en 2011par le cabinet Acessmétrie (la commune d’Aubagne possède environ 90 Etablissements Recevant du Public et Installation Ouverte au Public - IOP).

Le renouvellement de la commission communale pour l'accessibilité de la Ville d'Aubagne a été voté en conseil municipal du 2  décembre 2014 conformément à l'ordonnance du 26 septembre 2014.


Les rôles et missions des Commission communales pour l'accessibilité (CCA) sont définis par la loi du 11  février 2005, modifiée par l'ordonnance du 26 septembre 2014.

La loi du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » affirme des droits fondamentaux en termes d’accès :
* L’accessibilité pour tous sans exclusion
* L’accessibilité de l’ensemble de la chaîne des déplacements
* Une accessibilité concertée

Elle propose également dans son article 2, pour la première fois dans l’histoire de la législation française, une définition du handicap qui mérite d’être citée ici in extenso :

« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant ».

Les actions menées dans le cadre de cette loi profitent notamment aux personnes âgées, dans un contexte de vieillissement de la population et participent également à une démarche plus large pour les bénéfices que l’amélioration de l’accessibilité apporte à l’ensemble de la population.

La loi de 2005 précise également le rôle de la Commission Communale qui s’inscrit dans une logique globale d’amélioration du cadre de vie et couvre toute la chaîne de déplacement. La C.C.A. a pour mission de dresser le constat de l’état d’accessibilité du cadre bâti existant, de la voirie, des espaces publics et des transports (compétence de l’Agglo) et d’élaborer des propositions susceptibles d’améliorer la mise en accessibilité de l’existant.


Agendas d'accessibilité programmée


Accessibilité : des besoins et des réponses différentes selon le handicap

Pour les déficiences motrices, (entraînant des difficultés ou une incapacité à marcher), les exigences porteront sur les aménagements spatiaux : aire de retournement, largeur de circulation, espaces de repos, présence de banc, qualité des cheminements, équipements et informations adaptés (guichets, poignées de portes, boutons de commandes….).

Pour les déficiences auditives, une attention particulière devra être apportée sur la lisibilité des espaces, doubler toute information sonore par une information visuelle, une signalétique et des moyens de communication adaptés (comme la langue des signes).

Pour les déficiences visuelles, (entraînant des difficultés ou une incapacité à voir) il faudra doubler toute information visuelle par une information sonore, mettre en place une signalétique adaptée, un guidage visuel et tactile dans le déplacement, un système de repérage des obstacles des équipements (parties vitrées, marches isolées…).

Pour les déficiences mentales ou cognitives, les difficultés résident sur l’orientation dans le temps et dans l’espace, dans l’utilisation des équipements, la mémorisation des informations et la relation avec autrui. Il faudra travailler sur la qualité de l’ambiance (éclairage, acoustique…), sur la signalétique qui doit être facile à lire et à comprendre (pictogrammes) et faciliter la prise en compte et la communication par la formation des agents. 

Les personnes atteintes de polyhandicap ne doivent pas être oubliées. Le polyhandicap associe une déficience mentale et un déficit moteur entraînant une mobilité réduite avec une restriction extrême de l’autonomie. S’y ajoutent fréquemment des déficits auditifs ou visuels, des troubles comportementaux et relationnels.

Contact

Mission Handicap
Accessibilité

Direction des Solidarités
CCAS
Avenue Antide Boyer
13400 Aubagne

Chargée de mission : Corinne Zito
04 42 18 19 54
Poste 1503
undefinedcorinne.zito(at)aubagne.fr

Flash Info

Hand en fauteuil

Nouvelle activité au PAHB, le hand en fauteuil
Participez à l'activité hand en fauteuil proposée par le Pays d'Aubagne Handball ! Contact : undefinedpahb(at)orange.fr - 06 20 52 55 54
undefinedwww.pahba.fr

Bon à savoir

Parcours handicap 13

Ad’Ap : les ERP privés sont concernés !

Les Etablissements Recevant du Public privés doivent eux aussi se mettre en conformité avec les normes d’accessibilité fixées par la loi Handicap. Il leur faut établir un Agenda d’accessibilité programmé et déposer ce dossier avant le 27 septembre 2015. Après approbation par la préfecture, les propriétaires ont trois ans pour réaliser les travaux.
Toutes les informations sur les normes d'accessibilité sont disponibles sur :
 undefinedwww.accessibilite.gouv.fr

A télécharger
undefinedRecueil d'actions simples à l'attention des gestionnaires
(PDF, 5,04 Mo)

Vous y trouverez  en particulier un ensemble de fiches d'action à réaliser pour respecter les différentes normes d'accessibilité.

Vous pouvez également contacter le conseiller Accessibilité des Bouches-du-Rhône : Eric Puget, Direction départementale des territoires et de la mer des Bouches-du-Rhône, 16 rue Antoine-Zattara, 13332 Marseille Cedex 3. Tél. : 04 91 28 40 59.
undefinederic.puget(at)bouches-du-rhone.gouv.fr


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.