Inauguration de l'Espace des Libertés

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

aubagne.fr sur Facebook
Inauguration de l'Espace des Libertés2013Imprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Espace des Libertés : entrez, c'est ouvert

Samedi 6 avril, Aubagne inaugure (dès 11h) l’Espace des Libertés. Visite guidée, scène ouverte, expositions… Une invitation à découvrir le nouvel équipement, en compagnie de tous ceux qui, depuis 2008, se sont engagés dans la mise en oeuvre du projet.

En juillet 2009, après neuf mois de travail, l’atelier participatif fit la synthèse des activités destinées à prendre place, à l’entrée Ouest d’Aubagne, dans l’espace festif, citoyen et touristique : « Nous avions défini un contenu, il nous fallait passer au contenant », résume Aimé Loisel, citoyen assidu des réunions de l’atelier.

Dans une grande salle polyvalente se tiendrait les activités propres à une salle des fêtes : spectacles, réunions publiques ou associatives, conférences… Cette dimension festive et conviviale, qui fit les beaux jours de la salle des Marronniers, devait se conjuguer, de plain-pied, avec l’activité citoyenne animée par le Forum local, la promotion des événements touristiques et patrimoniaux, la création d’une nouvelle salle des mariages et de salles de réunion, de points d’accueil et de réception.

Ce programme, répondant à une demande précise mais foisonnante, n’a pas manqué d’inspirer audace et modernité. Prenant un parti éminemment minéral, les architectes marseillais Matthieu Poitevin et Pascal Reynaud ont conçu l’équipement public sous la forme d’un « rocher fendu en quatre ». Soit quatre cailloux reliés par deux galeries sous charpente vitrée, le tout posé sur un vaste parvis où la lumière se joue des lignes, des façades, des trouées.

Danseurs d'asso aubagnaises posant sur le parvis de l'Espace des Libertés

« Pour nous, le plus important, en ce moment, c’est de savoir si nous avons répondu aux attentes, aux enjeux de départ », estime Pascal Reynaud. Ayant à leur actif d’autres beaux projets – la Tour Panorama, nouveau lieu dédié, Friche Belle de Mai, à l’art contemporain ; le Centre national des arts du cirque qui s’achèvera en 2014 à Châlons-en-Champagne –, Matthieu Poitevin n’en considère pas moins qu’« en architecture, vouloir signer une oeuvre relève d’une posture égotique complètement dépassée. Les gens vont au contraire s’approprier les bâtiments, ils vont les transformer ».

D’ores et déjà, le conseil municipal du 27 mars a baptisé le lieu Espace des Libertés, attribuant également aux salles publiques et au parvis « le nom d’une personnalité française qui (…) a contribué à fortifier cette valeur cardinale de notre devise républicaine qu’est la liberté ». Le Forum local et le service Aubagne en direct ont pris place salle Danielle-Mitterrand, « militante infatigable des droits de l’Homme ». Stéphane Hessel, « figure de l’engagement dans l’enthousiasme de son éternelle jeunesse » a donné son nom à la salle polyvalente. Les salles de réunion portent celui de Simone Veil, « symbole de l’émancipation des femmes françaises et du courage politique », tandis que l’esplanade rend hommage au jeune résistant Guy Môquet. La galerie principale, qui établira, notamment sous formes d’expositions, un lien permanent avec les projets, débats ou animations aubagnaises, a pris le nom du « père de l’abolition de l’esclavage », Victor Schoelcher. Dans l’attente de ses premiers épousés, la salle des mariages ne porte en revanche d’autre nom que celui de sa noble fonction.

undefinedTélécharger le flyer de l'inauguration

• Voir le making-of (ci-dessous) de la photo ci-dessus :


De l’atelier participatif au collectif de gestion

En octobre 2008, parmi les 17 ateliers des Grands rendez-vous d’Aubagne, c’est
à celui de l’espace festif, touristique et citoyen que s’est inscrit Aimé Loisel.
« Je me suis dit que c’était dans mes cordes », poursuit ce retraité de la Fédération Léo-Lagrange. « Autour de la table, il y avait la plupart des parties prenantes, élus, techniciens municipaux, associations ou, comme moi, simple citoyen. Nous avons cherché à cerner les attentes et les besoins. Nous avons visité la Friche de la Belle de Mai pour voir comment s’y organisaient les différentes activités. Parmi nos préoccupations, il y eut celle de ne pas créer de doublon, avec le théâtre Comoedia par exemple, celle de faire que la salle des fêtes puisse évoluer en fonction de nouveaux usages. »

Lors d'une réunion de l'atelier Equipement festif touristique et citoyen, lorsque le Forum local était encore à l'Isle des MarronniersIl y eut aussi l’affaire des gradins. « En fallait-il ou non, sachant que, même repliés, des gradins prennent beaucoup de place. Au final, nous avons opté pour une salle sans gradins fixes, mais avec des cloisons modulables », se souvient Félix Castellan. De l’atelier, le président de l’Association pour le don de sang bénévole du Pays d’Aubagne est passé au collectif de gestion de l’Espace des Libertés. « Que les associations puissent participer à la gestion d’un équipement qu’elles utilisent, c’est formidable ! »

Pour Halima Megherbi-Gil, élue référente de l’atelier, « le collectif, ouvert à tous, permet de continuer à construire ensemble l’espace festif à travers son organisation et sa programmation, les critères de mise à disposition des salles, le bon équilibre entre les usages : festif, associatif, citoyen, municipal ».

« Outre le fait que 2013 est pour Aubagne l’année de la Capitale européenne de la culture, thématique bien sûr prioritaire, cette première année d’ouverture a aussi une valeur expérimentale », reconnaît Valérie Bronchart, à la Direction de la citoyenneté. « Il n'y a pas d'espaces dédiés à des formes précises, mais la transformation possible des espaces pour que se croisent différentes dynamiques. L’Espace des Libertés est un axe de circulation, un lieu ouvert à l'innovation. »

 

 

undefinedmarie.michaud(at)aubagne.fr


Vidéo de l'inauguration :


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.