LGV

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

  >  Services  >  Vivre (à) Aubagne  >  LGV

Liens

Marcel Pagnol 2017

LGV2011Imprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

22/12/2011
___________________

Les anti-LGV se fédèrent en attendant juillet

Ce 22 décembre, jour du comité de pilotage (COPIL) du projet de Ligne à Grande Vitesse en PACA, présidé par le préfet de région, plusieurs collectifs anti-LGV se sont réunis en mairie d’Aubagne.

Salle des mariages de la mairie d'AubagneIls se sont mis d’accord pour « un regroupement régional », afin de faire monter en puissance l’opposition à ce projet. « Nous souhaitons aussi, a indiqué Alex Amberto, porte-parole de Tout Aubagne contre la LGV, engager une démarche auprès des candidats à l’élection présidentielle pour dénoncer cette politique de la grande vitesse qui empêche la rénovation du réseau secondaire, accentue la dette de la France et nous mène à la faillite ».

Les différents collectifs veulent faire entendre leur voix qu’ils estiment ignorées des décideurs. 8 000 pétitions de Tout Aubagne contre la LGV n’ont pas pu être remises au préfet lors de la manifestation du 17 décembre dernier. Dans l’ouest varois, les 21 000 pétitionnaires et les élus signataires de diverses motions veulent également que leurs positions soient prises en compte dans les réunions de « concertation » mises en place (puis suspendues) par Réseau ferré de France (RFF). « Quand les réunions conviennent à RFF, constate un intervenant du Var, la société en publie les comptes rendus ; mais dans le cas contraire, on ne voit rien paraître ».

Les représentants des différents collectifs ont promis de poursuivre leurs actions car, comme l’a signalé Daniel Fontaine, « la machine administrative, elle, va poursuivre son travail ».

Le 22 décembre, lors du comité de pilotage, le préfet de région, Hugues Parant, a demandé à RFF de modifier sa copie pour la prochaine réunion du comité en juillet 2012, après les élections présidentielles. Il s’agira alors de présenter un « projet global » mettant en avant « les transports de proximité » et non plus seulement ceux à grande vitesse. Pour le préfet, ce « projet global » ne remet pas en cause le tracé des métropoles, car il a été décidé par le gouvernement qui seul peut l’annuler.

michel.decaro(at)aubagne.fr

 


19/12/2011
___________________

La lutte continue

Après la manifestation organisée à Toulon la semaine passée, plusieurs centaines d'opposants au projet de LGV se sont retrouvés samedi 17 décembre devant la préfecture de région à Marseille.

Parmi les élus présents, Daniel Fontaine, le maire d'Aubagne, a dénoncé « une ligne à grande vitesse ravageant les territoires, liquidant des centaines de logements, sacrifiant des centaines d'emplois, sans strictement rien leur apporter ». « De la LGV, personne n'en veut a-t-il ajouté, mais tout le monde veut des trains qui sillonnent notre territoire et qui soient au service des gens de ce territoire. Et puis n'oublions pas que 20 milliards d'Euros pour un projet particulièrement néfaste, c'est proprement scandaleux ».

Pour sa  part, Alex Amberto, le porte-parole du collectif "Tout Aubagne contre la LGV" a souligné que « faire de la grande vitesse dans la vallée de l'Huveaune, ce n'est techniquement pas possible, c'est RFF (Réseau ferré de France) qui le dit ».

Voir la vidéo :


• Photos de la manifestation :


11

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

07

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

02

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

03

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

08

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

10

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

09

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

04

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

05

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

06

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

01

Manifestation à Marseille contre le projet de LGV PACA - Photo de Marc Munari

Photos de Marc Munari


04/11/2011
___________________

4 tracés pour un saccage

Le fuseau choisi sera présenté en décembre. D’ici là, une campagne de pétitions est organisée. Premier rendez-vous, ce samedi 5 novembre.

Ils sont venus de différents quartiers d’Aubagne, mais aussi de Cuges-les-pins, de Roquefort-La Bédoule, et même du Var, lors de la réunion du collectif « Tout Aubagne contre la LGV », le 26 octobre. Cette rencontre faisait suite à la publication par RFF (Réseau ferré de France) du tracé, avec quatre fuseaux de passage possibles dans Aubagne (voir ci-dessous), qui ressemble fort  ce qui a déjà été présenté dans le magazine de l’Agglo (en janvier dernier). « Si l’on superpose toutes les variantes de ce tracé du nord au sud, c’est tout notre territoire d’Aubagne qui est martyrisé », a souligné Daniel Fontaine, maire d’Aubagne.

Les personnes présentes ont le sentiment d’être placées devant le fait accompli, malgré la « concertation » mise en groupes de travail et de réunions publiques. « Au cours des deux réunions que nous avons eues, à aucun moment, témoigne Julie Marty, la question du tracé n’a été posée ». Alex Amberto, qui a aussi participé aux réunions avec RFF, déplore le culte français de la grande vitesse : « Un dixième seulement des voyageurs en train, utilisent le TGV. Il faudrait donc, avant tout, rénover le réseau secondaire qui est en souffrance ».

Nombreux sont ceux qui considèrent que la LGV Paca n’est pas d’utilité publique mais d’intérêt privé et qu’elle ne pourra être financée que par des fonds privés compte tenu de l’état des finances publiques.

Le choix du fuseau de passage sera présenté au comité de pilotage en décembre, puis soumis à approbation ministérielle. D’ici là, le collectif « Tout Aubagne contre la LGV » va engager plusieurs actions : une campagne de signatures de pétition sur le marché, au centre commercial du Pin Vert et devant la poste de Central Parc, les 5, 6 et 22 novembre; un débat public, le 24 novembre, à 18h30, à l’Espace Bras d'Or ; une participation aux deux réunions de RFF, le 30 novembre à 19h à l’Espace Culturel de l'Huveaune, Chemin Noël Robion, à La Penne-sur-Huveaune, et le 1er décembre à 19h, au centre de congrès Agora.

michel.decaro(at)aubagne.fr

Les fuseaux de passage sur www.lgvpaca.fr

www.toutaubagnecontrelalgv.fr

> Les 4 fuseaux du tracé :

 


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.