Trames d'Aubusson

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Marcel Pagnol 2017

Trames d'Aubusson2016Imprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Trames d'Aubusson - Tapisseries contemporaines - Exposition à Aubagne du 10 décembre 2016 au 15 avril 2017

Tapisseries contemporaines

Le centre d’art Les Pénitents Noirs s’associe à la Cité Internationale de la Tapisserie-Aubusson pour présenter une exposition, inédite en région, de tapisseries de grands maîtres du XXe siècle et de contemporains. Rendez- vous au centre d’art Les Pénitents Noirs du 10 décembre 2016 au 15 avril 2017.

Arp, Vasarely, Braque, Gleb… Autant de noms que l’on aurait tendance à associer à la peinture, à la sculpture alors que là il est question de tapisseries. Grâce au partenariat entre la cité internationale de la tapisserie d’Aubusson et la Ville d’Aubagne, le centre d’art Les Pénitents Noirs présente une quinzaine de tapisseries que l’on classe chez les modernes et les contemporains.

La tapisserie est un patrimoine de plus de cinq siècles, un savoir-faire multiséculaire. Les organisateurs de l’exposition aubagnaise ont choisi de poser la lumière sur le renouveau contemporain de la tapisserie au moment même où le musée d’Aubusson fait peau neuve et s’installe dans la Cité internationale de la tapisserie.

À Aubagne, les deux institutions partenaires ont décidé d’offrir une proposition artistique forte qui s’appuie sur ce savoir-faire ancestral. Le commissariat a été confié à Jacques Dubois, un Aubagnais depuis toujours impliqué dans les milieux artistiques. 

 

La cité internationale de la tapisserie - Aubusson

La Cité Internationale de la Tapisserie, à Aubusson, en Creuse, est née au printemps 2016 au sein du bâtiment de l’ancienne École Nationale d’Art Décoratif (ENAD) d’Aubusson, entièrement réhabilitée à cet effet.

Elle a été inaugurée en juillet de la même année. Elle a été mise en place comme une réponse à l’inscription des savoir-faire de la tapisserie d’Aubusson au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2009. La cité a pour mission de conserver, enrichir et mettre en valeur ce grand savoir-faire. Avec un projet scientifique et culturel renouvelé, elle construit une collection de référence permettant de retracer plus de cinq siècles de production en Creuse.

Si elle s’appuie sur le passé, la Cité de la tapisserie regarde également vers l’avenir. Avec la mise en place d’un Fonds régional pour la création de tapisseries contemporaines, elle participe à la relance de la création en Aubusson, notamment à travers un appel à projets qu’elle organise chaque année depuis 2010.

undefinedwww.cite-tapisserie.fr

 


La tapisserie contemporaine : Le tapis-porte

On constate avec un certain étonnement que la tapisserie va évoluer de manière concomitante en Europe de l’est et aux États Unis. Ces différentes évolutions de la tapisserie vont se rencontrer grâce à la biennale de la tapisserie créée à Lausanne en 1962 par Jean Lurçat et Jean Pauli.

Les différentes expositions qui vont se dérouler à Lausanne à partir des années 60 vont permettre de faire connaître la révolution de la tapisserie contemporaine. La tapisserie alors tenture murale depuis le moyen-âge, va être interrogée dans son rapport à l’architecture, elle va s’affranchir du mur, et devenir une oeuvre indépendante.

Aux Pénitents Noirs, l’oeuvre de Vincent Bécheau et Marie-Laure Bourgeois, 3e Prix – Appel à la création contemporaine 2012 d’Aubusson – illustre parfaitement ce propos.

Le projet monumental Tapis-porte allie trois dimensions de la tapisserie d’Aubusson : la tapisserie murale, la tapisserie d’ameublement (dans l’esprit d’une portière) et le tapis.Le projet monumental Tapis-porte allie trois dimensions de la tapisserie d’Aubusson : la tapisserie murale, la tapisserie d’ameublement (dans l’esprit d’une portière) et le tapis.

Cette oeuvre baptisée Toute personne 2 – tissage métissage a été créée dans les ateliers Bernet à Felletin. Commencée en janvier 2014, la tapisserie est tombée du métier en mars 2016. De dimension imposante, elle mesure 8 m de long, 2,50 m de haut et 2 m de large, elle occupera la première salle de la chapelle des Pénitents Noirs.

Le projet est constitué d’une tapisserie avec une découpe en U pour en dresser une partie sur le modèle d’une porte. Sur la partie verticale, l’envers de la tapisserie est également pensé en termes graphiques, faisant partie intégrante de l’oeuvre. Les fils de trame de l’envers du tissage sont laissés suffisamment longs pour être noués en pompons réguliers. Environ 70 couleurs sont nécessaires à la réalisation de cette tapisserie aux motifs calligraphiques complexes.

Les deux artistes ont puisé leur inspiration dans le Salon de la Guerre de Robert Bonfils, affiche pour l’exposition des arts décoratifs et industriels de 1925, illustrant la victoire des alliés à l’issue de la Première Guerre mondiale, exposé au Musée de la tapisserie d’Aubusson, en 2012. Ils ont mené une réflexion sur la guerre, la paix, la notion de frontière et la représentation du dialogue. Le Tapis-Porte met en exergue la double nature de la frontière, ligne de séparation déclarée par les états et zone d’échanges investie par les individus.

les lettres sont seulement des signifiants de l’universalité du langage, les caractères ne sont pas porteurs d’un message qui serait écritS’appuyant sur l’étymologie commune des mots « texte » et « tissu », en cohérence avec le symbolisme de la guerre et de la frontière, les deux artistes ont choisi pour motif la multitude des écritures. C’est la matérialité de la lettre qui a guidé la conception de l’oeuvre : les lettres sont seulement des signifiants de l’universalité du langage, les caractères ne sont pas porteurs d’un message qui serait écrit. Ainsi, les alphabets du monde entier se croisent, se côtoient et se mêlent jusqu’à l’effacement de l’écriture. Ils sont visibles de près mais laissent de loin place à un graphisme dense, jusqu’à former un paysage.

 

 

 

Vincent Bécheau et Marie-Laure Bourgeois sont artistes, architectes DPLG de formation.

Les fils de trame de l’envers du tissage sont laissés suffisamment longs pour être noués en pompons réguliersEn 2013, ils sont lauréats du concours pour la réalisation d’un mémorial de la Résistance à Saint-Étienne de Puycorbier et publient l’essai Glossaire du designer (Éd. La Muette/Le Bord de l’eau). En 2009, ils sont lauréats du concours pour la commémoration du Cinquantenaire de l’École Nationale de la Magistrature à Bordeaux. Leur projet Toute personne consiste en l’inscription au sol du préambule et des 30 articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme entre l’École et le Palais de Justice. Entre 2009 et 2010, ils créent et organisent MONC à Bergerac, réflexion menée par une trentaine d’artistes sur les relations entre espaces privés et espaces publics dans la ville.

 

 

Contact

Centre d'art des Pénitents noirs
Les Aires saint-Michel
13 400 Aubagne
Le centre d'art des Pénitents Noirs au crépuscule
Tél : 04 42 18 17 26

Horaires d'ouverture

L’exposition est ouverte au public du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Fermée les jours fériés.

Fermeture exceptionnelle le 24 et 31 décembre à 12h.

Entrée libre
Visites guidées tous les samedis à 15h sans inscription
(à l’exception de celle du 10 mars à 16h).

Bon à savoir

Autour de l’exposition

Le centre d’art Les Pénitents Noirs organise à chaque exposition des moments où
les arts se croisent, où les connaissances s’échangent.
Trames d'Aubusson - Autour de l’exposition au Centre d'art les Pénitents Noirs
La programmation « Autour de l’exposition » est libre.

Jacques Dubois Commissaire de l'exposition

Jacques Dubois commissaire de l'exposition Aubusson
Jacques Dubois est un citoyen aubagnais investi depuis toujours dans les milieux culturels. Un de ses engagements les plus profonds reste cependant celui sur le devoir de mémoire et la nécessité incontournable de développer au sein de la cité le bien vivre ensemble. Il est à ce titre très impliqué, de par son histoire personnelle, dans les associations et actions autour de ce thème. Il est vice-président de la fondation association Fonds pour la Mémoire d’Auschwitz.


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.