Festimôme

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Festimôme2012Imprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Piano à 4 mains à la Renaissance

Pascale Duponchel et Patrick Fouque sont professeurs de piano à l’école de musique de Vitrolles. Ils jouent ensemble depuis 20 ans et ont eu envie de jouer dans un autre contexte qu’une salle de concert. Quel meilleure endroit que les jardins Palissy et Festimôme pour rompre avec la routine ! Ils ont proposé leur virtuosité à Teresa Tigrato qui a immédiatement saisi l’opportunité.

Pascale Duponchel et Patrick Fouque dans la cour de la Renaissance« Nous avions envie d’ouvrir une fenêtre sur la musique classique pour des enfants qui n’ont pas l’habitude d’en écouter », explique Patrick. « Le choix du répertoire s’est fait sur des œuvres en lien avec la littérature » poursuit sa duettiste, Pascale Duponchel. Au programme Gershwin, Satie, Debussy, des pièces légères, des musiques de film.

Même si la cour de la Renaissance est un lieu un peu excentré, il a l’avantage de permettre d’éduquer les oreilles des bébés, puisque c’est le repère Festiminimôme. Une initiative qui sera renouvelée, avec peut-être une localisation du piano plus passante qui permette des intermèdes musicaux entre les spectacles ou lors des temps calmes aménagés à l’ombre des pins. Encore une journée pour goûter à ce moment délicieux de musique partagé.

Opens window for sending emailsophie.pehaut-bourgeois(at)aubagne.fr


Un départ en fanfare !

Le coup d'envoi des 3 jours de fête de Festimôme a été donné mercredi 25 juillet avec la Compagnie Le P'tit Vélo et leur explosive "Fanfare à la rue". Sous un soleil plus que généreux cette année, la joyeuse déambulation a emmené les minots, les parents, les animateurs et les artistes du cours Foch jusqu'aux jardins de Palissy.
Teresa Tigrato, directrice artistique du festival, confie dans cette vidéo : « c'est pour le public que l'on fait ce festival, pour les enfants, pour les familles, pour tous les gens qui ont envie de rêver un peu... Le spectacle c'est du rêve, alors rêvons ! »


Au paradis des enfants

Le festival des mômes revient les 25, 26, 27 juillet dans les jardins de Palissy.

FestimômeOn a hâte de découvrir sa onzième édition, de voir les dizaines de spectacles, ateliers et autres animations fleurir sur la pelouse des jardins, dans les cours de la Renaissance, mais aussi sur l’immense scène verte du parc Jean-Moulin. Cette année, le programme laisse une grande place à l’expression chorégraphique : hip-hop avec La Cie Having Fun, circassienne avec La Cie Alto et son spectacle Allure verticale et enfin populaire grâce au retour du Bal des Martine en final de l’édition.

Opens external link in new windowwww.arteuro.fr

Télécharger le programme

La girafe et le chapeau au pays de Festimôme

Une girafe haute de 5 m accompagnée de ses girafons ouvrira la déambulation de Festimôme mercredi 25 juillet à 10h. Un chapeau géant accueillera les festivaliers au parc Jean-Moulin. Girafe et chapeau ont été construits dans le cadre du CUCS lors des ateliers « un artiste, un quartier ». Que la fête commence !

La girafe, Mathieu Faure et 2 assistantsDepuis quelques semaines une drôle de girafe illustre les affiches annonçant Festimôme. Elle a été dessinée par Matthieu Faure, graphiste plasticien. Vêtue d’un œuf mappemonde, elle annonce la diversité des origines des artistes qui trois jours durant vont habiter Aubagne et animer les jardins de Palissy et le parc Jean-Moulin.

Matthieu Faure  a créé la girafe en avril et en juillet, à la maison de quartier Palissy lors d’ateliers avec les enfants du quartier. La commande est venue de la directrice artistique de Festimôme, Teresa Tigrato, qui souhaitait utiliser cet animal, symbole de la communication non violente, pour la signalétique du festival. « J’ai toujours aimé dessiner, explique Matthieu, aussi lorsque Teresa m’a proposé de travailler pour le festival, j’ai saisi l’opportunité. Mais travailler avec des enfants je ne l’avais jamais fait, tout comme créer un tel volume. » S’il a appréhendé toutes ces premières fois, il en a retiré cependant beaucoup de plaisir : «  les enfants surprennent par leur créativité, ils vous emmènent en dehors des codes ».

 - Un chapeau écolo -

Le chapeau de Célia sur la pelouse du parc Jean-MoulinAutre atelier, autre objet, autre histoire. Le chapeau géant de Célia Anastasio a lui aussi été créé par des enfants des quartiers de la Tourtelle et Palissy dans le cadre du CUCS. Celia est une habituée de Festimôme. Elle a débuté son histoire avec Art’Euro à l’âge de 9 ans, lors des ateliers théâtre animés alors par Teresa à la Distillerie. « Timide, j’ai vite compris que je ne serai jamais comédienne, souligne-t-elle, mais c’est à travers ces ateliers que j’ai eu envie de créer des costumes de théâtre ». Aujourd’hui elle est modiste dans un atelier nomade entre Lascours et Glasgow. C’est donc à l’occasion d’un retour au pays qu’elle a animé cet atelier de création d’un chapeau géant. « Très vite, j’ai eu envie de créer une œuvre commune pour Festimôme et décidé d’une sculpture textile ». Le chapeau  est créé à partir de matière de récupération, histoire de donner une deuxième vie à la matière. Un travail de couture, pressage, découpe, tissage a été nécessaire. « J’ai réussi à réunir là toutes mes vies, dans ce chapeau on retrouve ma formation en art appliqué, mon passé d’animatrice, ma passion pour le spectacle », lance Célia. C’est un chapeau festif, un chapeau Festimôme !

Opens window for sending emailsophie.pehaut-bourgeois(at)aubagne.fr

______________________

Plan de Festimôme :

Festimôme 2012 - Le plan

L'affiche

Festimôme 2012


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.