Mourad Messoubeur

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Mourad MessoubeurArtistesImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Bouillon de cultures

Mourad Messoubeur, plasticien, expose à la maison de quartier Centre-ville, du 6 au 9 juin. Un moment de rencontre des plus inattendus, entre art, science et cuisine. C’est un hors les murs des Pénitents Noirs.

Mourad MessoubeurA la maison de quartier centre ville, Mourad Messoubeur est devant un fourneau. Il s’interroge : « Comment lancer la marmite ? Vais-je expliquer, montrer, faire deviner ? » C’est la dernière solution qu’il choisira, sur les conseils des deux médiatrices culturelles des Pénitents, Coralie et Albine. Par un jeu de questions-réponses, sorte de ni oui ni non, il explique son travail et fait deviner la matière avec laquelle il crée à un parterre de femmes venues découvrir l’artiste et ses œuvres. Jeanne devine la première qu’il s’agit de moisissures. Sont-elles surprises ? « Non, lance sa voisine, les artistes on commence à les connaître ! » Ça n’est pas une première, en effet, pour ces femmes qui participent aux sorties culturelles de la maison de quartier, en partenariat avec le centre d’Art des Pénitents.

Mourad Messoubeur réalise une oeuvreMourad Messoubeur poursuit devant elles sa création. Il travaille depuis 15 ans sur la culture de champignons. Pas les champignons de Paris, ni même les cèpes, mais sur ces champignons non visibles à l’œil nu et qui se développent pour peu qu’il y ait de l’air et un peu de chaleur.

Tout a commencé par un accident. Peintre à la base, il ne se satisfaisait plus de son art, cherchait un sens à lui donner. Il a évidé des pommes, puis constaté les moisissures qui s’y développaient. « La pomme, c’est tout un symbole, explique-t-il, le début de tout, ce qui nous a rendu mortel. Mais aussi le symbole de la connaissance ». Il a rencontré des chercheurs pour comprendre et améliorer ses cultures. Et depuis 15 ans ses œuvres sont ce que l’atmosphère ambiante en fait. C’est une histoire de transformation. Le 6 juin prochain, à l’occasion du vernissage, on découvrira l’œuvre créée ce jour. Durant les travaux du Centre d’art des Pénitents, la culture continue hors les murs.

> Vernissage mercredi 6 juin à 18h30 à la Maison de quartier du centre Ville.
> Samedi 9 juin, atelier de création avec l’artiste de 10h à 12h.

sophie.pehaut-bourgeois(at)aubagne.fr


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.