Alycia Gustave

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

Alycia GustaveArtistesImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Alycia Gustave a tout juste 20 ans. Jeune violoniste aubagnaise, elle vient de recevoir lors du Festival  de Pâques d’Aix en Provence, des mains du célèbre violoniste Ivry Gitlis, une copie de son stradivarius Sancy de 1713 signé du luthier Pierre Barthel. Elle ne dissimule pas sa joie alors qu’elle attend que l’instrument revienne de sa séance de vernis. « Je devais changer de violon et n’en avais pas les moyens » explique Alycia, « c’est un tremplin fantastique et je vais leur prouver que je l’ai mérité » ajoute-t-elle déterminée.

 

Alycia Gustave Alycia est étudiante au conservatoire d’Aix en Provence après 9 années de formation à Aubagne. Elle prépare le concours d’entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Un regard par-dessus l’épaule qui soutient l’instrument montre le chemin parcouru depuis le jour où elle intégra le conservatoire d’Aubagne pour un éveil musical, pensant commencer le piano l’année suivante. Et puis ce fut le violon qu’elle a immédiatement aimé. Alycia dit même que Stéphanie Bayle-Périn, son professeur à l’époque, « a su qu’elle allait y arriver dès leur première rencontre ». Ses professeurs qualifient aujourd’hui son jeu de vivant, plein d’émotion. Elle a un son personnel et singulier.

Alycia est une longue liane brune. Et comme les lianes on la sent souple et solide. Le violon n’était pas de mode au collège mais rien n’aurait pu la faire changer d’avis : elle sera musicienne. Habitant la Farandole, elle a fréquenté l’école du Charrel et la maison de quartier avec ses camarades, le soir et les mercredis. « Le Charrel, c’est mon quartier » annonce la jeune fille, des étoiles dans de grands yeux en amande, emplies de ses souvenirs d’enfance. Et depuis cette époque, elle s’imagine un avenir fait de musique et de voyage, soliste allant d’un pays à l’autre au milieu d’un orchestre. Elle aimerait transmettre aussi ce qu’on lui a appris, mais surtout elle rêve d’un parcours sans routine. La musique est son univers.

Elle aime interpréter les romantiques et faire passer tous les sentiments à travers l’instrument. « Avec le violon, il faut chercher pour trouver toutes les couleurs rendues possibles avec l’archet ». Quand en 2012 elle intègre l’orchestre Philarmonique du Pays d’Aix Junior en tant que premier violon solo, elle ne s’imagine pas qu’on lui proposera d’intégrer à l’été 2016 l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, une chance réservée à de jeunes instrumentistes prometteurs. Pour elle qui aime être dans le collectif c’est inespéré. Elle va pouvoir échanger entre plusieurs cultures du Bassin Méditerranéen. Elle a hâte !

 

Cette initiative revient au groupe Crédit Mutuel-CIC partenaire fondateur du Festival et financeur de ces instruments. Le violon, copie du Stradivarius d’Ivry Gitlis lui a été remis par Michel Lucas, Dominique Bluzet et Renaud Capuçon lors de la soirée de clôture du Festival 2016.

 

 


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.