Actu

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

Liens

aubagne.fr sur Facebook
ActuSolidarité / Actions socialesImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio

Du mécénat pour le CCAS

C’est un dispositif assez peu connu que le Centre communal d’action sociale (CCAS) de la Ville d’Aubagne veut aujourd’hui promouvoir et valoriser : cet établissement public, assimilé à un organisme d'intérêt général ayant un caractère social, est habilité à recevoir des dons et legs de particuliers et d'entreprises. « Ainsi, ils peuvent participer concrètement à la solidarité locale, précise Martine Coetto, directrice des Solidarités et du CCAS, soutenir et contribuer au financement de nos actions en faveur des publics fragiles ou en difficulté ».

Le don au CCAS, la solidarité locale en actionPour les particuliers, le don ouvre droit à une déduction fiscale de 66%, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Pour les entreprises, les dons en espèce ou en nature sont déductibles des impôts sur les bénéfices, à hauteur de 60 % du montant des versements. On appelle cela le mécénat social. « Nous avions déjà pris l’habitude de solliciter divers partenaires financiers, explique-t-on au CCAS, comme des fondations ou des caisses de retraite pour monter certains projets comme l’épicerie sociale, le service des petits travaux et plus récemment le dispositif "Seniors en mouvement". La subvention de la ville nous permet d’assurer le fonctionnement du CCAS, mais nous sommes obligés de diversifier ses recettes pour faire perdurer des actions existantes et en développer de nouvelles. Sans cela, il restera uniquement un guichet de prestations ».

Le CCAS regarde aussi du côté des fonds européens. Il a adhéré cette année au réseau Elisan (European local inclusion and social action network, réseau européen pour l’inclusion et l’action sociale locale) qui est un outil de réflexion, d’analyse, de propositions et d’échange d’expériences. 

> + d'infos sur le mécénat social : undefinedunccas.org/services/dons.asp


K’Ritas, une boutique solidaire ouverte à tous

Les rayons sont bien garnis. Il y a pléthore de vêtements masculins et féminins pour tous les âges, du linge de maison, des accessoires, des chaussures, des bijoux fantaisie, quelques livres et jouets, un peu de vaisselle, des bibelots… Le tout en bon état et à bas prix. On trouve des slips à 0,30 €, des T-shirts à un €, des chaussures à 2 €, des dessus de lit 2 places à 2,50 €, des manteaux en cuir à 5 €…

« On fait même des soldes à 50%, des offres promotionnelles, des foires aux chaussures pour vider les stocks », raconte Mica, un des 17 bénévoles qui tiennent la boutique K'ritas du Secours catholique. Ouverte à tout le monde, celle-ci voit, parfois, défiler une centaine de personnes par jour. Certains achètent des articles en grande quantité. Des mères de familles repartent avec des paniers pleins. Quelques fripiers ont aussi repéré la bonne adresse.

Parmi les clients ou les « accueillis » comme dit Claude Pons, responsable de la boutique, il y a à la fois des gens aisés et d’autres beaucoup plus démunis comme ceux qui fréquentent la maison des solidarités voisine. « Nous leur faisons des dons chaque semaine, précisent Danielle et Françoise, deux autres bénévoles. L’hôpital, les maisons de retraite peuvent aussi bénéficier gratuitement de linges de maison, de vêtements… »

La boutique est aussi un lieu accueillant où l’on peut discuter autour du café que l’on vous offre et trouver une écoute attentive, une aide pour des démarches administratives par exemple. « Nous organisons des goûters, des loteries à l’occasion de fêtes, comme à Noël, ou pour l’anniversaire de la boutique… Car les personnes que nous recevons ont autant besoin de convivialité, de liens sociaux que de vêtements ».

« Nous essayons aussi de les faire participer au fonctionnement du magasin, ajoute son responsable, ce qui permet de se sentir mieux utile dans la société ». En plus de rendre service aux personnes ayant peu de moyens, cette boutique solidaire contribue par ses recettes au financement d’autres actions du Secours catholique. Le linge non vendu est également remis à l’association d’insertion de cet organisme, La Fibre Solidaire qui, après customisation, le recycle dans ses propres magasins ; il peut aussi être déposé en déchetterie où il servira alors à fabriquer des produits d’isolation écologique. La boutique solidaire tourne grâce aux dons de vêtements et objets, en bon état, qui sont reçus les jours d'ouverture.

> K’Ritas - 11 rue Jeu de Ballon - 13400 Aubagne
> 04 42 03 02 98 - boutiquekritas(at)gmail.com
> Jours d'ouverture : lundi et mercredi de 13h30 à 16h30, et vendredi de 9h à 12h.

 


Maison départementale de la Solidarité

A partir du 20 octobre 2014, les services de l’Accueil Social et à l’Enfance-Famille de la Maison Départementale de la Solidarité d’Aubagne investissent un nouvel espace dédié, situé au 5 rue Lafond. Ces services étaient auparavant installés allée Antide Boyer pour l’accueil social et à La Sarriette, rue des Faïenciers pour l’accueil Enfance-Famille.

Les horaires d’ouverture sont les suivants : les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h, les mardis de 8h30 à 12h.

Les consultations médicales pour la petite Enfance, la Protection Maternelle et les dépistages sont maintenues jusqu’à la fin de l’année sur le site de l’allée Antide Boyer.


Espace Ambroise-Croizat : les couleurs vives de la solidarité
L’ancienne caserne des pompiers de l’avenue Gabriel-Péri héberge désormais trois structures d’urgence sociale.
undefined+ d'infos

Flash Info

Une autre vision de la solidarité

Jeudi 23 avril, de 8h à 14h, la Maison du Partage (accueil de jour des personnes sans domicile fixe et lieu d’accompagnement social et insertion) reçoit, pour la sixième année, l’opération conduite par des étudiants en licence professionnelle d’optique de l’IUT de Saint-Jérôme, à Marseille.

Cette action de solidarité et de santé consiste, sous la responsabilité d'un médecin ophtalmologiste, à proposer gratuitement au public accueilli dans le cadre de l'urgence sociale, un examen de la vue et, si nécessaire, une délivrance de lunettes.

Cette opération est mise en place grâce au partenariat avec des établissements optiques et le Lions club Aubagne Garlaban, ainsi qu’avec le Centre communal d’action sociale (CCAS).

Renseignements : Maison du Partage, Espace des solidarités Ambroise-Croizat, avenue Gabriel-Péri, 04 42 18 19 73


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.