Didier van Cauwelaert sur ses terres d'enfance

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

  >  Actualité

Liens

actualitéActualitésImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio
Sortir, se cultiver

Didier van Cauwelaert sur ses terres d'enfance

Après Bernard Werber, célèbre auteur de la trilogie Les Fourmis, Daniel Picouly, pressenti pour le prix Goncourt en 2018, et Vladimir Féderovski, romancier et essayiste russe, voici venu le tour de Didier van Cauwelaert. Mardi 11 décembre à 18h30, l’écrivain, dramaturge et cinéaste est à l’Espace des Libertés pour les rencontres littéraires Terres d’Enfance.

Didier van Cauwelaert - Photo d'Astrid di CrollalanzaLe 28 mars dernier Didier Van Cauwelaert sortait son dernier roman J’ai perdu Albert. Ce roman est une comédie romantique haletante où la spiritualité s’attaque aux enjeux planétaires. Didier van Cauwelaert invente avec bonheur dans cet ouvrage une nouvelle forme de triangle amoureux composé de Chloé, une voyante hantée par un esprit qui n’est autre qu’Albert Einstein, et son amoureux d’apiculteur. Depuis, le roman s’est transformé en film.

Mais c’est bien avec le roman que Didier van Cauwelaert sera à l’Espace des Libertés, interviewé par le journaliste littéraire Philippe Vallet. Didier van Cauwelaert est un écrivain précoce - il a écrit son premier roman avec l’ambition d’être publié dans Le Monde, à l’âge de 9 ans, et il n’a jamais cessé d’écrire. Il a remporté le Prix Goncourt en 1994 avec Un aller simple et le Prix Marcel Pagnol pour Le père adopté en 2007. Dans ses œuvres, le dramatique et la comédie se mêlent toujours. C’est d’ailleurs un des traits qu’il partage avec l’écrivain Marcel Pagnol.

Après l’interview, un échange sera organisé avec le public et l’écrivain dédicacera ses oeuvres.

Didier van Cauweleart
> Mardi 11 décembre à 18h30
> Espace des Libertés
> Entrée libre

 

 

 


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.