La santonnière qui n’aimait pas se répéter

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

  >  Actualité

Liens

actualitéActualitésImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio
Sortir, se cultiver

La santonnière qui n’aimait pas se répéter

Présentée par le territoire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, "Une saison avec Lise Berger" est une exposition composée de centaines de santons tous plus différents les uns que les autres. Des oeuvre d'une minutie extrême de la santonnière Lise Berger, à contempler sans modération jusqu’au 28 février 2018 à la galerie Argilla.

Lise Berger est une travailleuse infatigable. Tous les jours elle recrée le monde, son monde à elle. Santonnière, Meilleur Ouvrier de France, elle s’est rêvée danseuse, publiciste, modéliste et est devenue modéliste de santons.

Vendredi 27 octobre à 18h30 est inaugurée à la galerie Argilla l’exposition présentée par le territoire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile Une saison avec Lise Berger.Née le 16 avril 1936 à Villefranche-de-Rouergue, elle se retrouve 15 ans plus tard à l’Ecole des Beaux Arts de Marseille pour 4 années en classe de dessin. Elle y acquiert une technique de dessin, une formation très académique qui lui sera bien utile dans son métier de santonnière. Puis c’est avec le statuaire Joseph Asperty qu’elle apprend à modeler. Elle y apprend aussi la peinture, la dorure et la restauration. Grâce à son père elle effectue un apprentissage d’étalagiste chez Bouchara, où elle cultive le goût des textiles de qualité.

Dans les années 40, alors que le santon habillé est relancé par Simone Jouglas et Emma Puccinelli, elle propose à Joseph Asperty de faire du santon. Lui réalise les têtes en plâtre pour des santons dont les types, modèles et vêtements sont créés par Lise Berger. Mais Lise Berger ne deviendra vraiment santonnière qu’en 1974 après avoir passé des années à s’occuper de son foyer et de ses enfants. Et depuis elle ne cesse de créer des santons. Des petits (25 et 35 cm), des grands (de 70 cm à 1m), des scènes créés d’après des tableaux, d’autres vécues ou commandées. « Chez Lise Berger il n’y a pas deux santons pareils, précise le commissaire de l’exposition Henri Amouric, elle déteste la répétition ».

Dès 1976 Lise Berger obtient des distinctions. Elle est reconnue par les meilleurs santonniers de l’époque, les Pesante, Fouque, Jouve… Ils la poussent à se présenter au concours du Meilleur Ouvrier de France dont elle obtient la médaille en 1979.

Elle crée aujourd’hui à Roquevaire, en musique. L’exposition de la Galerie Argilla a vocation à montrer l’étendue de sa création. Mais c’est difficile de tout montrer tant elle produit. Et Henri Amouric d’ajouter : «  il est aujourd’hui presque impossible d’établir un « catalogue raisonné » des santons créés par Lise Berger ».

En attendant il faut faire le détour par la galerie Argilla pour découvrir la diversité de la production de la Dame.

> ShowRoom Argilla
> 59/61 Rue de la République, Aubagne
> 04 42 04 05 14
> Du 27 octobre 2017 au 28 février 2018
> Entrée libre

 

 


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.