L’Art nouveau des frères Bocca

Raccourcis d'accessibilité :

Recherche

Outils

Ecrire aux élus Plans Agenda Newsletter Numéros utiles AJJ

  >  Actualité

Liens

actualitéActualitésImprimer cette page

Navigation médias

  • Vidéos
  • Photos
  • Audio
Sortir, se cultiver

L’Art nouveau des frères Bocca

Jusqu’au 30 septembre, les céramiques Belle Époque aubagnaises sont à l’honneur à l’Hôtel de Ville. Une exposition où figurent celles de la fabrique Bocca Frères, maîtres dans l’art raffiné du carreau Art nouveau.

Les plats à modelage de Louis Sicard (1895) enchantent, tant par la subtilité des teintes que par la grâce des décorations florales. L’émail bleu-gris des plaques en bas-relief d’Antoine Triay (1920) a dû faire rêver plus d’un coloriste. Les carreaux produits par la fabrique de Louis et Charles Bocca montrent, pour leur part, l’art et le savoir-faire qu’ils développèrent dès 1905 à Aubagne dans le domaine des céramiques architecturales.

Sur l’un des murs du hall de l’Hôtel de Ville, 96 carreaux émaillés composent un paysage lacustre. Dans un décor bucolique, deux amoureux sont paisiblement installés au bord de l’eau, aussi calmes que les deux cygnes, de l’autre côté de la rive. L’un des quatre panneaux de la façade du 13 avenue Loulou-Delfieu, décorée par Bocca Frères, reprend d’ailleurs le motif gauche de cette fresque. L’ensemble témoigne de l’âge d’or d’Aubagne, ville qui fut l’une des grandes productrices françaises de céramiques architecturales entre 1870 et 1930. « La leçon la plus achevée de cet art nous est donnée par les frères Bocca, estime l’historien et archéologue Henri Amouric, spécialiste de la céramique en Pays d’Aubagne. Ces industriels du carreau de série sont aussi l’une des gloires de l’art raffiné du carreau de faïence Art nouveau à Aubagne ».

Fabriqués par Bocca Frères, cette grande fresque murale ainsi que cet échantillon de carreaux d’assemblage par quatre en faïence polychrome sont exposés à l’Hôtel de Ville.D’abord locataire vers 1900 d’un atelier de poterie dans le domaine de la Pauline (aujourd’hui boulevard Ganteaume), Louis et Charles Bocca établirent peu après rue de la République leur fabrique de « carreaux de faïence et vernis, frises, métopes, cabochons ». Une trentaine de personnes y produisaient un million de carreaux chaque année. Production qui, toujours selon Henri Amouric, « nécessitait une main-d’oeuvre d’autant plus nombreuse que la complexité technique de ces carrelages polychromes à légers reliefs de cloisonnés, confectionnés en séries, ou en décors complexes, requérait de multiples manipulations ».

En 1908, lors de la construction des halles du boulevard Jean-Jaurès, c’est d’ailleurs à cette fabrique que la Ville commanda le panneau de faïence et les cabochons que l’on peut toujours admirer sur la façade devenue celle de la mairie-annexe.


Hôtel de ville : 04 42 18 19 19ContactPlan du site Conditions d'utilisation | CréditsFin de la page.